lundi 20 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Investissements publics : le Minepat instaure une procédure unique de contrôle

  • jeudi, 19 janvier 2017 09:26
  • Écrit par  Jean Luc Fassi
Louis Paul Motaze, Minepat Louis Paul Motaze, Minepat

Ce document va uniformiser le contrôle de qualité des investissements publics et concourir ainsi à une bonne exécution des projets.

Le directeur général de l’Economie et de la Programmation des Investissements Publics, Isaac Tamba, a ouvert ce mardi 17 janvier 2017 à Yaoundé, au nom du ministre de l’Economie, les travaux de l’atelier de validation du Manuel de procédures de contrôle des investissements publics.

Cette rencontre s’est déroulée en présence des représentants des administrations publiques. Elle avait pour objectifs, d’arrêter les grandes lignes permettant d’adresser, au plan national, la problématique de l’évaluation de l’impact des programmes et projets financés par les ressources publiques au cours du triennat 2017-2019. Car, comme le souligne le chef de la brigade des contrôles au Minepat, Henri Mbusnoum, sa structure se heurte à de nombreuses difficultés, notamment celles liées à la multitude de textes qui encadrent le contrôle en matière des finances publiques, et à l’absence d’un référentiel propre. Il est donc question d’harmoniser l’ensemble des textes et de disposer d’un document unique en matière de contrôle des investissements publics, à l’effet d’améliorer leur efficacité conformément au nouveau régime financier de l’Etat.

Pour Isaac Tamba, ce document de référence est adossé au Document de stratégie pour la croissance et l’emploi. Il devra prendre en compte non seulement l’évaluation des réalisations physiques, mais également la pertinence et l’efficacité de la dépense publique en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et l’environnement des affaires à travers des infrastructures de qualité. L’enjeu ici étant la promotion d’une croissance économique forte, durable et inclusive.

En rappel, cet atelier intervient dans un contexte où le budget d’investissement public de l’Etat est en progression constante depuis 2010. Pour l’exercice 2017 par exemple, la part alloué à l’investissement se chiffre à 1586,9 milliards de FCFA, soit 36,7 % du budget global de l’Etat. Ici, la priorité est accordée aux secteurs des infrastructures et de la production.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages