Can 2019 : L’Egypte remplace le Cameroun

Le Comité exécutif de la Caf a tranché ce 8 janvier sur le dossier.

0
744

L’Egypte organisera la Coupe d’Afrique des nations (Can) Total 2019. Ainsi en a décidé le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) réuni ce 8 janvier 2019 à Dakar au Sénégal. Le pays des Pharaons a été préféré à l’Afrique du Sud. « On a donné la Can à l’Egypte par rapport à l’étude, à l’évaluation que Roland Berger nous a faite. On a vu que les deux candidatures sont potentielles ; mais l’Egypte a un avantage particulier parce que le gouvernement entier s’engage : ils ont déjà un budget pour l’organisation de la Can », justifie Ahmad Ahmad, le président de la Caf. On sait que l’Afrique du Sud qui avait également postulé pour la reprise de l’organisation de la 32ème Can de football, devait attendre le quitus du parlement, pour éventuellement élaborer le budget de ladite organisation prévue du 15 juin au 13 juillet 2019.

Le rêve pour le Cameroun de sauver sa Can 2019 s’est définitivement volatilisé. Le pays devra désormais espérer qu’Ahmad Ahmad et le Comité exécutif de la Caf tiennent leur parole. Alors que l’improbabilité de la candidature de l’Afrique, le retrait du Maroc initialement annoncé comme solution de rechange, avaient permis au gouvernement camerounais de garder espoir. Certaines pontes du régime parlant même d’une diplomatie souterraine du régime Biya qui faisait son effet. Il n’en sera rien. Sauf rebondissement, c’est en Egypte que la prochaine Can sera jouée.

Le Cameroun, lui, continue de dépendre d’autres acteurs et facteurs pour pouvoir jouer cette Can. Les Comores ayant saisi le Tribunal arbitral du sport pour exiger l’application complète de la réglementation au sujet du retrait d’une compétition à un pays. Notamment la disqualification du Cameroun. Ce que le président de la Caf refuse d’appliquer, pour des raisons extra juridiques. En l’occurrence « l’engagement personnel du président » camerounais pour cette Can, a souligné Ahmad Ahmad. Et même l’organisation de la prochaine Can, n’est pas encore entre les mains de Paul Biya. Le Comité exécutif de la Caf souhaite voir le déchu d’aujourd’hui s’en consoler. Mais tout dépendra de la Côte d’ivoire dont la fédération de football a déjà attaqué au TAS, le glissement annoncé par la Caf. Laquelle a souhaité que le pays des Eléphants abrite l’édition de 2023 initialement attribuée à la Guinée et que cette dernière organise 2025.

Sur le même sujet

Can 2019: L’engagement de Paul Biya

Can 2019: Le coup fatal d’Ahmad

Can: Le Cameroun joue à qui perd gagne

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here