jeudi, juillet 25, 2024
spot_img
AccueilNon classéLions indomptables : Le ping-pong entre André Onana et le duo Song-Eto’o

Lions indomptables : Le ping-pong entre André Onana et le duo Song-Eto’o

Les deux parties n’ont pas craché le fond de leur différend mais avancent comme si rien ne les as jamais séparés.

Dans le cadre du dernier match éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Côte d’ivoire 2023, Rigobert Song Bahanag a convoqué André Onana. Interpellé sur le sujet de ce joueur absent du groupe depuis près d’un an, le manager-sélectionneur a indiqué que : « il n’y a jamais eu de problème André Onana ». Ajoutant que « la dernière fois, j’avais dit que tout dépendait de lui-même ; il savait ce qu’il avait à faire. Et je pense que s’il est dans la liste aujourd’hui, c’est parce qu’il a fait ce qu’il fallait». Avant de se lancer dans une peinture des qualités de son poulain : « on est satisfait qu’il retrouve le groupe et vraiment ; on compte sur tout le monde. Aujourd’hui, je pense qu’il fait partie des meilleurs, il est félicité par tous ».

Ainsi, en même temps qu’il nie l’existence d’un problème André Onana, Rigobert Song admet que le joueur a dû « faire ce qu’il fallait». Admettant en filigrane une condition à laquelle aurait sacrifié l’ex-banni. De toutes les façons, en novembre 2022, la fédération avait annoncé la suspension du joueur : « La Fédération camerounaise de football porte à la connaissance du public que, sur décision de monsieur Rigobert Song Bahanag, manager sélectionneur des Lions indomptables, le joueur André Onana est suspendu temporairement du groupe pour des raisons disciplinaires », avait indiqué la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) dans un communiqué rendu public le 28 novembre 2022, en pleine Coupe du monde Qatar 2022. Le gardien titulaire de la sélection venait d’être évincé de la tanière des Lions indomptables, dans un contexte de flou où le motif de cette exclusion n’était pas clairement donné. Entre la blessure évoquée par le capitaine Vincent Aboubakar et la « discipline » avancée à son tour par le manager sélectionneur, des sources informelles avaient laissé croire que le gardien ne s’accordait pas avec le sélectionneur sur les choix tactiques, notamment le jeu vers l’avant tant prisé par le dernier rempart camerounais, et qui ne s’accorderait pas avec le style Nicolas Nkoulou, plutôt statique. L’opinion était confuse. Mais dans son communiqué, la Fécafoot avait penché pour le patron de l’encadrement technique : « La Fédération camerounaise de football renouvelle son soutien indéfectible au manager-sélectionneur et à toute son équipe d’encadrement dans la mise en œuvre de sa politique visant à préserver la discipline, la solidarité, la complémentarité et la cohésion au sein de la sélection nationale », avait-elle écrit dans son communiqué signé de Blaise Djounang, le secrétaire général.

Parallélisme de forme

Les amateurs des règles administratives sont accrochés au principe du parallélisme de forme, à savoir que la Fécafoot aurait dû par voie de communiqué, annoncer la fin de la suspension du joueur, avant qu’il ne soit convoqué à nouveau dans l’équipe nationale. Mais rien ne tel n’a eu lieu. Lors du regroupement de juin 2023, dans le cadre du match amical contre le Mexique, la Fécafoot par la voix de Samuel Eto’o son président, avait déclaré que la décision revenait au staff technique qui est « libre» dans ses choix. Et le patron de l’encadrement technique des Lions indomptables avait visiblement prévu de rappeler son poulain, mais la programmation de l’Uefa Champion’s league ne change tout. André Onana, alors sociétaire de l’Inter de Milan, avait la finale de ce tournoi à jouer la veille du match amical en question. Son nom apparu dans des documents administratifs ayant fuité sur les réseaux sociaux, avait disparu de la liste finale. Toujours est-il que l’information était désormais publique. Et des sources proches de la Fécafoot assuraient que le nouveau sociétaire de Manchester united sera de la liste pour le match Cameroun-Burundi prévu le 12 septembre 2023 à Garoua. Ils ont eu raison.

Pour autant, l’homme qui, après le communiqué de la Fécafoot du 28 novembre avait annoncé sa retraite internationale et donc un arrêt de sa participation aux activités de l’équipe nationale du Cameroun, ne s’est pas lui aussi prononcé au sujet de sa rétractation. Un défaut de parallélisme de forme aussi à son niveau. Sur son compte Instagram, André Onana a laissé un message énigmatique : « le mensonge donne des fleurs, mais ne donne pas des fruits». Seul l’avenir permettra de mieux comprendre ce proverbe africain repris à son compte par le joueur. Dénonce-t-il la sortie du sélectionneur à son sujet ? Il faudra attendre le regroupement pour connaître la suite du feuilleton.

spot_img
LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS