Les Lions indomptables : Et si Moukandjo devait regretter sa démission ?

L’ancien capitaine de la sélection a dénoncé sa non convocation au moment où Seedorf le rappelait.

0
564

« Il était bel et bien sur la liste des joueurs à convoquer qui était déjà à la Fédération, mais l’entraîneur a été surpris qu’il annonce sa retraite internationale. Il n’avait plus d’autre choix que de le retirer de la liste ». L’information est donnée par une source sûre à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Ainsi, Clarence Seedorf n’avait pas encore tourné la page Moukandjo. Et comptait sur l’ancien capitaine pour le match contre le Malawi prévu ce 10 octobre 2018, comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. Mais le joueur a anticipé pour jeter l’éponge, non content d’avoir été ignoré par le nouveau sélectionneur.

Le successeur de Stéphane Mbia est tombé dans le piège de Clarence Seedorf qui a clairement indiqué que les portes étaient ouvertes pour les joueurs ayant opté pour la Chine et les championnats exotiques d’Asie. Citant prioritairement Christian Bassogog, le meilleur joueur de la Can 2017 qui évolue à Henan Jianye en Chine. Avant de se raviser par la suite pour indiquer que «les portes de la sélection ne sont fermées à personne ». Mais pour Moukandjo, sociétaire de Beijing Renhe la compréhension était claire.

« Je trouve a-t-il écrit, cette démarche inélégante et injuste a mon égard. Inélégante parce que je n’ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun, en 2017, et ce en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l’ombre influencé le maintien de la cohésion du groupe. Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs “des championnats exotiques” ne méritent pas d’être appelés pour déficit de compétitivité ». Et il fallait quitter les choses avant qu’elles ne le quittent. Erreur car quelques joueur seulement, et surtout, le lendemain de sa décision, Clarence Seedorf a montré qu’il comptait encore sur des joueurs évoluant en Asie.

Le successeur d’Hugo Broos a peut-être voulu gérer la question du brassard qu’il a confié à Michaël Ngadeu, sans bruit et sans frustrer, avant de rappeler l’ancien joueur de Lorient. Lequel n’a pas attendu une seconde occasion pour claquer la porte de la tanière des Lions indomptables.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here