Zones économiquement sinistrées. Le groupe de travail entre en scène

0
19

Il sera chargé de l’opérationnalisation du plan stratégique de mise en œuvre des zones économiques au Cameroun selon un arrêté publié par le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire.

- Publicité -

Les choses se précisent quant au statut de zones économiquement sinistrées conférées en 2019 à certaines régions du pays par le premier ministre. Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT), vient de publier un arrêté instituant un Groupe de travail interministériel chargé de proposer des orientations d’aménagement et de développement des zones économiques. Cet arrêté porte sur leur création,  leur organisation et leur fonctionnement. Ledit groupe sera placé sous l’autorité du MINEPAT. Il a pour mission d’accompagner le processus de maturation des éléments du plan stratégique d’implémentation des premières zones économiques au Cameroun.

Sa tâche consistera notamment à identifier des actions et incitations favorisant l’attractivité des zones économiques, coordonner et suivre la réalisation des infrastructures de desserte des zones économiques.  Il est également question d’élaborer et de suivre la mise en œuvre des mesures d’accompagnement socio-économiques des territoires impactés par le développement des zones économiques.Il devra également préparer les études d’impact socio-économiques et environnementales de la mise en œuvre des potentielles zones économiques sur la croissance. De même, produire les éléments de maturité du dossier de création des potentielles zones économiques et veiller à la cohérence des potentielles zones économiques sur les filières prioritaires de la SND30 et les schémas nationaux et régionaux d’aménagement.

 L’arrêté précise également que ce groupe de travail doit élaborer un plan de financement soutenable pour une phase pilote prenant en compte, le recours au partenariat public privé et aux investissements nationaux pour le financement des infrastructures d’approche desdites zones.  Il devra, au même titre, finaliser les textes d’application de la loi régissant les zones économiques et réaliser toute autre mission à lui confiée par le gouvernement et se rattachant directement ou indirectement à ses missions.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here