Plan d’urgence triennal :près de 4 milliards de F CFA pour accompagner les agro-industries en 2022.

Selon le Premier ministre chef du gouvernement, cette enveloppe a permis de renforcer et de Moderniser les outils de production de certaines unités industrielles.

- Publicité -

En présentant le programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2023, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a fait le point, le 25 novembre au parlement, de la mise en œuvre du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance économique (Planut), exécuté depuis 2015. Au cours de sa sortie, le chef du gouvernement a passé en revue les actions réalisées par le gouvernement en 2022. De cet exposé, on apprend que les actions menée par l’Etat au sujet du Plan d’Urgence Triennal pour l’accélération de la croissance économique (Planut), en 2022, se sont articulées autour de l’aménagement urbain ; l’agriculture et l’élevage ; etc…

Dans le secteur de l’agriculture, Joseph Dion Ngute a annoncé qu’en 2022, l’Etat apporté un accompagnement à certaines agro-industries et organismes, en vue du renforcement et de la modernisation de leur outil de production, pour une enveloppe de 3 milliards686 millions 616 mille 125 francs CFA de marchés déjà contractualisés et en cours de réalisation. Le chef du gouvernement a ajoutéque d’autres marchés sont en cours d’attribution pour un montant de 2 milliards 950 millions francs CFA.

En outre, des études techniques et architecturales ont été réalisées pour le projet de construction et d’équipement d’un complexe de stockage et de conditionnement de 5 000 tonnes de semences de maïs dans la localité de Batchenga. L’Etat a également lancé un projet de construction de six (06) grands Marchés de ravitaillement localisés à Ngong, Mamfé, Dibombari, Gasawa, Obala et Foumbot. Coté élevage, le Premier ministre a annoncé la réception récente des travaux de la phase I relative à la construction d’une chaîne d’abattage et des entrepôts frigorifiques. Ouvrage qui selon Joseph Dion Ngute, est déjà exploité par la Société de Développement et d’Exploiitation des Productions Animales (Sodepa). Une deuxième phase du projet est en cours de finalisation. Celle-cicomprend : « un centre national de production de la semence animale et de trois centres de relais à Louguéré, Dogba et Jakiri ; deux bateaux chalutiers au profit de la Mission de Développement de la Pêche Artisanale à Douala, pour la valorisation de la crevette camerounaise.

En plus de cela, l’Etat a injecté 2 milliards 531 millions 351 mille 736 de francs CFA pour la création des « agropoles ». Le taux d’exécution financière actuel de ce projet est 47,7%. En matière de développement des industries animales, les efforts consentis par le gouvernement ont permis de produire 206 mille 821 tonnes de viande (porc, bœuf, poulet) , contre 194 mille 564 tonnes pour la même période en 2021, soit une augmentation de 6%. La production de poissons, a également enregistré une augmentation de l’ordre de 13%. Passant de 169 mille 740 tonnes en 2022, contre 150 mille 826 tonnes pour la même période en 2021, soit une variation de 13%.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.