Le Port de Douala poursuit sa transformation

0
44

Construction de 10 km de voies de dessertes et d’une voie de contournement, aménagement d’une zone de parking… la direction générale du pad est sur plusieurs chantiers. Objectif : offrir une meilleure fluidité dans l’espace portuaire.


Le Schéma directeur du Port Autonome de Douala (PAD) comporte un ambitieux programme de développement des infrastructures et superstructures du combinat portuaire de Douala-Bonabéri. Le but recherché ici est d’arrimer le Port de Douala aux standards internationaux du secteur et d’en faire un véritable catalyseur de croissance de l’économie nationale.

- Publicité -

C’est dans cette mouvance rénovatrice et de modernisation que s’inscrivent entre autres, le vaste chantier de la construction et de la réhabilitation de la voirie portuaire. En effet, les voies d’accès occupent une place importante dans le développement du Port de Douala-Bonabéri. C’est ainsi que, pour une meilleure fluidité dans l’espace portuaires, de nombreux chantiers ont été lancés et d’autres achevés. Il s’agit notamment des projets de : construction de 5 km de voie de contournement (du carrefour restaurant les mangroves, pour le carrefour du marché des fleurs, avant de tourner vers la droite, pour être parallèle à la Route Nationale 3 jusqu’au rond-point du monument du soldat du cinquantenaire à l’entrée de Youpwè) ; construction de 10 km cumulées de voies de dessertes à l’intérieur de la zone industrialo-portuaire d’Essengue. Il est également question de la construction de 20 000 m2 de parking pour véhicules de type poids lourds entre la Route Nationale 3 et la voie de contournement entre le carrefour marché des fleurs et le monument du soldat du cinquantenaire. Et aussi l’aménagement : d’une zone de parking à Essengue de 5 hectares pour véhicules et camions afin de libérer les emprises portuaires ; de 10 hectares pour base logistique et parkings poids lourds à Essengue ; de la zone industrialo-portuaire à ESSENGUE et installations des amodiataires du PAD, vecteurs de l’accroissement du trafic marchandises pour le port de Douala-Bonaberi.

Dans la foulée de ces chantiers routiers nouveaux, le PAD réalise également des travaux de maintenance de la voirie existante. Ceux-ci ont été réalisés sur l’ensemble des voiries du domaine portuaire, afin de prolonger la durée de vie des voies d’accès principales et névralgiques du Port. Grace à ces travaux, l’étanchéité des voiries a été rétablie, offrant ainsi plus de confort et de sécurité aux transporteurs des marchandises entrant et sortant du port. A ces travaux routiers, il faut ajouter ceux qui concernent la réhabilitation, à plus de 98%, de l’éclairage public portuaire dans la zone amont (Cimenterie DANGOTE), en passant par les zones sous Douane, le Terminal à Conteneurs, jusqu’à la zone aval, Ex-place de l’Udeac.

Route de Contournement : le marquage a commencé

Le directeur général adjoint du Port Autonome de Douala, Charles Michaux Moukoko Njoh qu’accompagnait le Sous-Préfet de Douala 1er Christophe Fofié Mbouedia était à Essengue pour le lancement de la sensibilisation des populations illégalement installées sur les emprises du domaine public portuaire. Il s’agit de faire comprendre à ces populations, l’importance et l’urgence du développement du Port de Douala-Bonabéri et de sa ville. «Le PAD entend accompagner à la réinstallation et non indemniser ceux qui sont appelés à déguerpir», martèle un cadre de la plateforme.

Par Yves Tchenang

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here