Fichier solde de l’État : 358 712 fonctionnaires répertoriés

Les effectifs des personnes employées par l’état, d'après le ministère de la Fonction publique, sont en constante augmentation.

0
289
Réunion du comité interministériel de suivi
Joseph Le, au comité interministériel de suivi

Les agents publics sont passés de 352 568 en janvier à 358 712 agents en mars 2022.Ces statistiques sont établies sur la base des données transmises au Comité interministériel de Suivi (CIMS) de l’Opération d’Assainissement du Fichier Solde et personnels de l’État (OAFSPE) par les 40 administrations publiques du pays. Une analyse de ces chiffres fait ressortir que les administrations de souveraineté (PRC, DGSN, MINDEF, Minrex, MINAT, etc.) ont un effectif de 46 973 agents publics. Parmi les administrations ayant transféré les données sur la position de leurs personnels, 8 676 se retrouvent en position d’activité, soit(18,5%). Cette analyse ne tient pas compte de la position administrative du personnel de la DGSN et du MINJUSTICE qui s’arrogent à eux seuls toute la masse de cette catégorie d’administrations. En ce qui concerne les administrations techniques (MINRESI, MINADER, MINEPIA, MINDCAF, etc.), elles englobent un effectif de 26 446 agents publics. Parmi ce personnel, 22 614 (85,5%) se retrouvent en position d’activité, 1 410 (5,3%) en détachement, 1 166 (4,4%) en retraite, et 778 (2,9%) en stage.

- Publicité -


Enfin, les administrations économiques et sociales (MINFI, MINEPAT, MINTSS,…) ont un effectif global de 222 712 agents, englobant ainsi plus de 75% de tous les agents publics. Des administrations ayant fourni les données sur la position administrative de leur personnel, il ressort que 97 816 agents sont en position d’activité soit 43,9%, quelque 3 006 sont allés faire valoir leurs droits à la retraite, et 1 186 sont en stage.

Disparité des données
L’étude des statistiques disponibles révèle une disparité des données et l’impossibilité d’avoir une présentation harmonisée. Cela est dû, constate le CIMS, à des manquements dans la tenue du fichier du personnel au sein des différentes administrations. Ces disparités font ressortir que l’effectif estimé des agents publics est de 274 062, exclus les personnels du ministère de la Défense (MINDEF).Les écarts négatifs constatés dans la matrice récapitulative de l’effectif solde et estimé se justifient à plusieurs niveaux. D’abord, la non prise en compte de la solde du personnel en cours d’intégration n’émargeant pas encore dans le budget de l’État. Ensuite, la prise en compte dudit personnel dans d’autres chapitres budgétaires.


Enfin, ledit personnel est considéré comme « personnel tampon ». Sur un tout autre plan, on note des écarts positifs qui se justifieraient par la prise en compte du personnel fictif ou à situation contentieuse ; et la prise en compte du personnel n’appartenant pas à l’administration mais émargeant dans ce chapitre budgétaire. Il faut aussi souligner que l’écart élevé observé au Minfopra pourrait s’expliquer par le fait que tous les agents publics reversés et ou n’ayant pas encore été redéployés dans les autres administrations, émargent encore au chapitre 50. Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme Administrative (Minfopra),par ailleurs président du CIMS, a adressé aux administrations des correspondances depuis le 30 mars dernier avec un format requis pour la constitution d’un bon fichier du personnel de l’État. La collecte de données, qui s’en suivra, devrait permettre de produire des statistiques plus fiables qui aideront les pouvoirs publics à prendre des mesures adéquates, pour une parfaite maîtrise des effectifs de l’État et de son corollaire, la masse salariale.


D’où, l’importance de la session du Comité interministériel de suivi (CIMS) de l’opération d’assainissement des fichiers solde et personnels de l’Etat (OAFSPE), tenue à Yaoundé le 2 juin. Présidés par le Minfopra, les travaux ont permis aux responsables concernés par le traitement des dossiers des agents publics de mieux s’imprégner des différents aspects liés à la gestion de la carrière et de la solde de ces derniers.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here