Parlement : Croisade contre l’insécurité alimentaire

Une plateforme dénommée Alliance Parlementaire Camerounaise pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle vient d’être créée par les élus de la nation.

0
70
Session parlementaire

Députés et sénateurs veulent faire de la question de la sécurité alimentaire leur leitmotiv. Ils viennent de mettre sur pied une plateforme dénommée Alliance parlementaire camerounaise pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Objectifs du projet : aider le gouvernement à lutter contre l’insécurité alimentaire à travers plusieurs initiatives ; mener un plaidoyer à l’endroit des organisations et institutions en charge des questions alimentaires ; enfin, amener certaines entreprises à respecter la loi sur les questions alimentaires.

- Publicité -


Le but de l’alliance selon, le sénateur Pierre Flambeau Ngayap, membre du nouveau bureau, est d’accompagner le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. « Il est important que les parlementaires luttent contre l’insécurité alimentaire. C’est pour cette raison que nous avons décidé de mettre nos efforts ensemble. Nous voulons aider le gouvernement à prendre des initiatives afin de nous assurer que tous les camerounais se nourrissent bien, et sont en forme pour le développement du pays », a-t-il expliqué. « Les missions de l’alliance, qui vient d’être créée, vont largement au-delà de la lutte contre la malnutrition. C’est certes un élément qui sera adressé par l’alliance mais elle vise à lutter contre l’insécurité alimentaire en générale » a ajouté l’honorable Vincent de Paul Emah Etoundi, secrétaire général de l’Alliance parlementaire camerounaise.

Comme chantier prioritaire, l’alliance entend sommer les sociétés qui font de la publicité du lait maternel artificiel. « Nous avons aussi la mission de voir toutes ces entreprises qui produisent ce qu’on appelle le lait maternel artificiel. Certains font du bon travail alors que d’autres ne respectent pas la loi. Nous irons voir Nestlé pour l’informer qu’elle ne doit pas faire la publicité du lait maternel artificiel parce que nous voulons que les bébés prennent le lait maternel pour les 6 premiers mois », annonce l’honorable Peter Njume Ambang, membre de l’alliance.


Sur le terrain, les activités de l’Alliance parlementaire camerounaise s’annoncent intenses. Dans son souci d’avoir une alimentation de qualité et des populations en bonne santé pour le développement du Cameroun, l’Alliance entend aussi mener un plaidoyer au niveau du ministère de l’Agriculture et du développement rural afin d’appuyer financièrement les agriculteurs pour l’amélioration de leur production.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here