Dénouement : Yaoundé libère en cascade les militants du MRC

Ils étaient poursuivis dans les tribunaux militaires de Douala et Yaoundé.

0
31

La prison principale de Yaoundé et celle de Mfou viennent de libérer sept militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Parmi eux, la célèbre Maman Pilon, cette sexagénaire qui déclarait en 2020 vouloir  » piler le régime Biya » dans le mortier afin de libérer le peuple. Ces sept personnes retrouvent la liberté 24h seulement après 22 autres des geôles de la prison centrale de Douala. Le 21 septembre dernier, cinq autres prisonniers politiques du MRC avaient déjà bénéficié de cette  »mesure » décidée par Yaoundé.

- Publicité -
La liste des 22 militants libérés, première partie
La liste des 22 militants libérés, deuième partie

C’est une issue heureuse pour ces marcheurs qui ont été embastillés le 22 septembre 2022 à travers la République. A l’appel du directoire du parti, les militants du parti dirigé par Maurice Kamto, avaient envahi certaines places publiques, dans le cadre des  » marches blanches » pour dénoncer entre autres la fraude électorale, les détournements de fonds publics et notamment les fonds destinés à la construction du stade d’Olembe à Yaoundé, et revendiquaient un Code électoral consensuel. La marche avait été étouffée dans l’œuf mais des centaines de personnes arrêtées parfois à tâtons. Certains convoqués de leurs maisons, pour être arrêtés, comme Olivier Bibou Nissack et Alain Fogue. Après des détentions arbitraires, les procès se sont tenus dans des tribunaux militaires. Malgré les protestations des avocats des parties. De premières vagues ont déjà été libérés et d’autres sont restés en détention. Deux années après, la justice a décidé de désengorger une nouvelle fois.

Première
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.