jeudi, juillet 25, 2024
spot_img
AccueilSociétéÉducationCour d'appel : l’audience d’Amougou Bélinga reportée au 13 avril

Cour d’appel : l’audience d’Amougou Bélinga reportée au 13 avril

La nouvelle a été annoncée au demandeur à son arrivée au Tribunal.

Jean Pierre Amougou Bélinga ne sera pas libéré ce 23 mars 2023. Du moins l’audience de a été reportée au mois d’avril prochain. « A peine Amougou Bélinga est arrivé à la Cour d’appel qu’il a été informé que l’audience a été reportée et aussitôt le Gpign qui l’a conduit à la Cour d’appel l’a ramené en prison», renseigne une source à la Cour d’appel. Les raisons de ce report ne sont pas encore connues. Le patron du groupe L’Anecdote devra attendre encore trois semaines pour se retrouver hors du pénitencier de Yaoundé-Kondengui. Occasion au terme de laquelle il espère respirer l’air de la liberté, le temps du procès.

Le tribunal militaire avait rejeté sa demande de liberté conditionnelle, qu’elle avait accordée à certains de ses proches collaborateurs dont Bruno Bidjang le directeur des médias de son groupe, ainsi que Jean Claude Fouda Abéga, un de ses hommes de main. L’homme suspecté d’être un des membres du gang qui a enlevé et torturé à mort l’animateur radio Martinez Zogo, n’entend pas séjourner en prison, et a fait appel à la Cour d’appel. Le magistrat Gilbert Sclick qui connaitra de ce dossier va-t-il céder et libérer Amougou Bélinga sous caution ? Il faut attendre le 13 avril 2023 pour le savoir. Entre temps, le procès de l’enlèvement et de la torture de Martinez Zogo aura peut-être commencé.

Jean Pierre Amougou Bélinga, Maxime Eko Eko le patron des Renseignements généraux camerounais, le lieutenant Justin Danwé, directeur des opérations des Renseignements généraux, et leurs collaborateurs, ont été placés sous mandat de dépôt à la prison principale de Yaoundé depuis le 4 mars 2023, dans le cadre de l’enlèvement et de la torture de l’animateur radio Martinez Zogo. Le juge d’instruction n’a pas retenu de chefs d’inculpation relatifs au meurtre, mais a considéré l’enlèvement et la torture dans les chefs d’inculpation. C’est la suite de la procédure qui pourra voir une requalification des faits.

Sur le même sujet

Affaire Martinez Zogo: Amougou Bélinga sera-t-il libéré?

spot_img
LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS