CAN 2021: Le Président de la CAF au Cameroun en urgence

Patrice Motsepe et sa délégation veulent rencontrer Paul Biya, dans un contexte où des pressions sont faites sur la CAF pour reporter ou annuler la CAN 2021.

0
69

Une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) vient d’arriver à Yaoundé. Conduite par son président en personne, Patrice Motsepe, elle comprend le premier vice-président de la CAF Augustin Senghor, le secrétaire général Véron Mosengo-Omba et Samuel Eto’o, elle atterit au Cameroun à l’improviste. Alors que les dirigeants de la CAF se trouvaient encore ce 18 décembre 2021 au Qatar pour la finale de la Coupe du monde arabe de football.

- Publicité -

La correspondance du secrétaire général de la CAF adressée au président de la Fecafoot indique que Patrice Motsepe voudrait rencontrer le président Paul Biya et un certain nombre de personnalités, notamment le secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre des Sports et de l’éducation physique Narcisse Mouelle Kombi et les nouveaux élus de la Fecafoot. Avec ces personnalités, l patron du football africain voudrait  »faire le point des avancées » des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), et visiter personnellement le stade d’Olembe qui accueille les matchs d’ouverture et de la finale du tournoi. Stade qui fait l’objet de récurrentes crises et polémiques entre le Cameroun et la CAF.

Mais cela survient au moment où la CAN 2021 fait l’objet d’une vive polémique. L’association européenne des clubs (ECA) a menacé dans une lettre adressée à la CAF, de ne pas libérer les joueurs pour les besoins de la CAN. Redoutant des infections au coronavirus. Alors même que le virus sévit davantage en Europe. Des médias européens annoncent des actions du président de la FIFA, Gianni Infantino, qui ferait la pression sur la CAF pour soit reporter, soit annuler la CAN 2021 pour les mêmes motifs que l’ECA. La CAF qui avait fait le reproche à la partie camerounaise en novembre dernier de ne pas lui donner le protocole sanitaire, a été servie. Le gouvernement camerounais recommande le vaccin ou un test négatif. Sauf que quelques jours après, au cours d’une visite au Cameroun (la semaine dernière), le secrétaire général de la CAF a plutôt exigé aux spectateurs le vaccin. La partie se poursuit. Paul Biya qui a snobé Patrice Motsepe deux fois déjà va-t-il le recevoir cette fois-ci ?

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here