Cameroun – Nations unies : quatre nouvelles priorités

0
79

Le ministre Alamine Ousmane Mey et le coordonateur resident des nations unies au Cameroun ont signé le 16 septembre dernier un accord de coopération pour les quatre prochaines années.


L e Cameroun et les Nations Unies s’accordent sur leur priorités de développement pour les quatre prochaines années. L’accord de coopération à été le 16 septembre dernier entre les deux parties. De 2022 à 2026, le Système des Nations unies s’attèlera à mener des actions de développement dans le sillage du plan cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable. Un programme qui s’articule en quatre principaux axes prioritaires, eux-mêmes adossés à la Stratégie Nationale de Développement du Cameroun (SND 30). Ces quatre priorités stratégiques sont notamment une croissance inclusive et durable grâce à une transformation structurelle et verte de l’économie avec une création d’emplois décents ; un développement humain et social de qualité, inclusif et équitable ; un appui institutionnel et la participation citoyenne, enfin la durabilité environnementale, la gestion des risques climatiques et des catastrophes.

- Publicité -

Selon le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, ce nouveau plan-cadre vise à faire du Cameroun une terre d’opportunités, d’engagement citoyen et de bien-être des populations. De manière générale, les changements apportés dans le cadre de ce nouveau plan sont nombreux. « Ce qui va changer tout d’abord, est la manière de travailler. Pour la première fois avec les réformes, nous sommes obligés de pouvoir donner notre appui collectif au gouvernement pour le bienêtre de ses populations. A cela s’ajoute un accent sur le partenariat effectif. C’est-à-dire la mobilisation des ressources pour pouvoir accompagner le gouvernement dans ses chantiers de développement», a indiqué Matthias Naab, coordonnateur résident des Nations Unies au Cameroun, signataire pour la partie onusienne.

Principal instrument à travers lequel le Cameroun et les Nations Unies devront coopérer sur la période 2022 à 2026, ce Plan cadre devra permettre d’« accélérer l’atteinte des objectifs fixés dans la SND30 », comme l’a indiqué le Minepat et mettre en œuvre les priorités nationales et la contribution à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Le nouveau Plan-cadre de coopération vient remplacer le « Plan-cadre d’aide au développement » qui s’étalait sur la période allant de 2018 à 2021. Les bénéfices de ce dernier étant déjà alors perceptibles sur les différents domaines sur lesquels il s’est appuyé, notamment la santé et la nutrition, l’inclusion sociale, la sécurité alimentaire, la formation professionnelle etc. Par exemple, celui-ci a permis la création de 2500 emplois dans le secteur du numérique, de l’économie verte et de l’agri-business avec plus de 40% d’emplois offert aux femmes.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here