Amateurisme: A 24h du match, les Lions indomptables vadrouillent à des milliers de km de Tanger

Faute d'avion, l'équipe nationale est restée clouée au sol plus d'un jour, et arrivera au Maroc à quelques heures du match.

0
42

Les Lions indomptables ont quitté Douala ce dimanche peu après 21h. Direction Casablanca, puis Tanger. Pour livrer le match retour contre le Mozambique, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Après avoir vadrouillé plus d’un jour dans la ville de Douala.  »Tout avait été réglé à notre niveau, en fonction du programme qu’avait donné l’entraineur. On devait quitter Douala le lendemain du match (aller contre le Mozambique), à 14h; arrivé à Tanger repos, réunion technique, reconnaissance de l’aire de jeu,… » rapporté Bill Tchato, le team manager des Lions indomptables. Sauf que plus de 24h après l’heure de départ initialement arrêtée, l’équipe nationale du Cameroun était encore clouée au sol, ne sachant pas quand et par quelle compagnie elle devait voyager.  »Alors que nous nous préparions à prendre la route de l’aéroport, nous avons reçu un appel de la compagnie (Camair-Co) qui nous informait que le vol a été retardé pour 21h pour des raisons de tests covid avec l’équipage », justifie-t-il le retard. Sauf que même la nouvelle heure ne sera pas respectée. Alors que la délégation se trouvait déjà à l’aéroport de Douala.

- Publicité -

Entre incertitudes et énervement, le staff technique s’est attelé à sauver ce qui pouvait encore l’être.  »Les joueurs ayant peu ou pas du tout joué ont eu une séance d’entraînement hier (samedi) », confie le team manager. Les autres abandonnés à l’oisiveté.

Au moment où l’équipe nationale quitte Douala, le Mozambique se trouve à Tanger depuis la veille et a fait la reconnaissance de l’aire de jeu. Le match est prévu ce lundi à 14h. Les Lions indomptables arriveront aux premières heures de la journée. Et n’auront juste que le temps de prendre un petit repos. Avant d’affronter le match.

Ce sera dans un état d’esprit peu rassurant car il y a le risque de subir la fatigue comme premier adversaire. Même si c’est pour affronter le dernier du groupe D qu’il a battu à Japoma vendredi dernier (3-1). Le Mozambique compte un seul point, contre six pour le Cameroun, deuxième du groupe.

La sélection nationale n’est pas à son premier coup foireux du genre. En 2016 déjà, les joueurs avaient souffert le même martyr dans la même ville, alors qu’ils étaient en partance pour l’Afrique du Sud. En éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017. Un défaut de places dans l’avion affrété. L’oiseau ne disposait que de moins de 50 places, pour une délégation de plus de cent personnes. Pire les Lions indomptables avaient rejoint l’Afrique du Sud en 1996 à quelques heures du coup d’envoi du tournoi, alors qu’ils étaient programmés pour jouer le match d’ouverture. Et des sanctions ne sont jamais prises.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here