Cameroun : ces taxes qui alourdissent la facture du consommateur

entre la société nationale de raffinage et les station- services, les produits pétroliers sont soumis à plusieurs impôts et taxes qui grossissent le net à payer à la pompe.

0
110
Cameroun
Station-service

Selon la structure des prix du mois de juillet 2022 de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph), entre la Société nationale de raffinage (Sonara) et les stations-service, les produits pétroliers subissent de nombreuses taxes et impôts. Dans le dépôt de Douala-Bonaberi, le litre de Super importé coûte 666,20 francs CFA, le pétrole lampant 776,62 francs CFA, et le gasoil 767,40 francs CFA, renseigne le document de la Csph. Sorti de l’usine, le produit subit plusieurs taxes et impôts. Ceux-ci vont du droit de douanes qui s’élève au mois de juillet 2022, à 66.52 francs CFA pour le Super, 76.66 francs CFA pour pétrole lampant et 76.74 francs CFA pour le gasoil dans la même période ; la Tva coute au mois de juillet 2022, 140.86 francs CFA pour le super ; 0 francs pour le pétrole lampant et 162.50 francs CFA pour le gasoil ; le cout du service d’importation vaut 73.17 francs CFA pour le super, 84.99 francs CFA pour le pétrole lampant et 84.41 francs CFA pour le gasoil ; la marge de l’importateur absorbe 16 francs CFA pour le super, c’est le même cout pour le pétrole lampant et le gasoil ; la TVA sur la marge de l’importateur quant à elle est taxée à 3.08 francs CFA. Tout ceci pour un cout de revient du produit importé qui s’élève à 976.97 pour le super, 960.68 pour le pétrole lampant et 1124.14 pour le gasoil.

- Publicité -


A ces taxes il faut ajouter les redevances portuaires qui engloutissent 1.04 francs CFA pour le super, 1.23 francs CFA pour le pétrole lampant et 1.39 francs CFA pour le gasoil ; La TVA sur la redevance portuaire coute 0.20 francs CFA pour le super, 0.24 pour le pétrole lampant et 0.27 pour le gasoil ; la taxe spéciale à elle seule prend 110 francs CFA pour le super et 65 francs CFA pour le gasoil ; le soutien à la raffinerie continue d’absorber 47.88 francs CFA pour chacun des produits, tandis que la péréquation du transport coute 47.88 francs pour chaque litre sur les trois produits etc…


Pour plusieurs experts, c’est sur cette batterie de taxes qu’il faut agir. Les regards sont le plus rivés vers la Taxe sur la Valeur Ajoutée, qui coûte à elle seule 140.86 francs CFA. «La structure du prix du carburant au Cameroun comporte de nombreuses taxes qui se chevauchent et enflent injustement le prix. Un meilleur réexamen de la structure des prix selon eux, pourrait permettre de l’ajuster et de réduire par la même occasion le poids de la subvention», commente Pierre Alaka Alaka, expert fiscaliste hors hiérarchie. D’autres experts plaident pour la suppression de d’autres taxes notamment le soutien à la raffinerie, la Tva sur le cabotage, les redevances portuaires, les frais généraux. Et une diminution des autres taxes de douanes.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.