Transport maritime : Le Port de Kribi maintient ses tarifs pour accroitre sa compétitivité

Cette décision du directeur général, Patrice Melom, vise à accroitre les performances et la compétitivité de la plateforme portuaire.

0
707
Port de Kribi: on maintient les tarifs

il n’aura pas de hausse des tarifs au Port autonome de Kribi (PAK). Le directeur général de la plateforme portuaire, Patrice Melom, a indiqué le 16 janvier dernier que le PAK s’est « engagé à maintenir le niveau de ses tarifs homologués en 2016 ». Cette décision ne s’applique, précise Patrice Melom, sur les segments navire et marchandises en opération sur le Terminal à conteneur. Cette initiative, apprend-on, a pour but d’accroitre les performances et la compétitivité du PAK. « L’ensemble de ces mesures vise à améliorer l’offre commerciale du Port de Kribi, pour lui permettre de satisfaire les attentes croissantes des opérateurs économiques et du grand public, exportateurs et importateurs de biens », fait savoir le directeur général du PAK dans un communiqué. Et pour booster l’attractivité et accroitre le développement du trafic du PAK, Patrice Melom a mis l’ensemble des opérateurs intervenant sur la place portuaire à contribution, notamment Kribi Conteneurs Terminal, qui est manutentionnaire sur le Terminal à conteneurs ; de SMIT-Lamnalco (Opérateurs du remorquage et de lamanage ; et Kribi Polyvalent multiple operators (KPMO), manutentionnaire sur le Terminal Polyvalent. Il leur a demandé à cet effet de prendre des mesures urgentes visant à atteindre ces objectifs. Ce communiqué du directeur général du PAK intervient après que l’organisme portuaire avait annoncé en octobre 2018, dans une note de conjoncture intitulée « Cahier annexe Evolution du Trafic et indicateurs de performances », une révision de tarif sur le terminal Polyvalent. Notons que le Port Autonome de Kribi, mis officiellement en exploitation commerciale le 2 mars dernier, a réalisé son premier milliard de recettes douanières en mai 2018 contre 8,6 millions de francs CFA en Janvier, 11,1 millions en février, 94,9 millions en mars à 145 millions en avril 2018. Les statistiques montraient également que la plateforme portuaire a enregistré plus de 80 000 conteneurs pour une cadence moyenne de manutention (en progression) de 20 conteneurs par portique par heure. Les délais de séjour moyens des conteneurs au port étaient passés de -10 jours à l’import et 4 jours à l’export.
Ghislaine Ngancha

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here