Serge Alain Njidjou : l’inventeur de la Couveuse made in cameroon

Conçue en 2018, cette première couveuse en Afrique subsaharienne permet une meilleure prise en charge des bébés dans un contexte d’instabilité d’énergie.

0
457

C ’est pour réduire le taux  de décès néonatals au  Cameroun,  essentiellement causés par  l’insuffisance d’équipements  adéquats de soins des prématurés,  que Serge Alain Njidjou, fondateur  de l’Agence Universitaire pour  l’Innovation (AUI) au Cameroun a  inventé une couveuse interactive  pour permettre une meilleure prise  en charge des prématurés. « C’est  en tenant compte de ces  paramètres liés à notre contexte  que nous avons conçu notre  nouvelle couveuse. Nous avons  passé toute une année à faire de  la recherche-développement.  Aujourd’hui, nous avons une  couveuse néonatale interactive  AUI 1.0. C’est la première  couveuse néonatale entièrement  conçue et fabriquée en Afrique  subsaharienne. Elle est conforme à  la norme internationale CEI-601-2-  19 », explique l’innovateur.

En effet, cette couveuse néonatale  interactive AUI 1.0 dispose d’une  photothérapie intégrée.  Contrairement aux couveuses  néonatales importées, elle résiste  aux fluctuations de l’énergie  électrique. Simple à l’utilisation,  cet appareil est doté d’une  interactivité qui permet au  médecin à travers son smartphone  de vérifier la disponibilité de la  couveuse et de rester connecté à  elle pour avoir des alertes et suivre  visuellement le bébé. Cette  couveuse made in cameroon  dispose également des fonctions  électriques de rafraîchissement de  sorte à régulariser la température  dans les zones trop chaudes. Les  concepteurs ne comptent pas  s’arrêter à si bon chemin, ils  prévoient d’optimiser l’énergie de  la couveuse afin qu’elle puisse  fonctionner à l‘énergie solaire sans  être dépendante de l’électricité,  souvent instable des hôpitaux.

Fabriquée à Dschang dans la  région de l’Ouest en 2018, la  couveuse néonatale interactive  AUI 1.0 a d’ores et déjà reçu  plusieurs récompenses. En mai  dernier, cette innovation  camerounaise a remporté le prix  initiative de la 3ème édition de  l’Agence Française Digital  Challenge. En février 2018, elle  recevait le Prix du Chef de l’Etat  pour l’Innovation à l’occasion des  Journées de la recherche  scientifique et de l’Innovation du  Cameroun, à Yaoundé. « Il n’y a  pas de norme locale pour cet  équipement. Notre couveuse est  conforme à la norme internationale  CEI-601-2-19. Une équipe de  spécialistes de l’Ecole  Polytechnique en a fait l’évaluation  et a d’ailleurs rédigé un article  scientifique en cours de parution  dans une revue prestigieuse. Le  ministère de la Santé, après le  satisfecit de sa direction  spécialisée, s’est engagé à nous  accompagner pour l’homologation  Organistion Mondiale de la Santé  (OMS). Elle en fonctionnement  dans des hôpitaux à Bafoussam. A  ce jour, il n’y a pas d’alerte », avait  confié Serge Alain Njidjou à nos  confrères de Sputniknews.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here