Parlement : La succession de Niat et Cavaye ouverte

Les présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat seraient en passe de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête des deux chambres du parlement.

0
371

Ce mardi 10 mars 2020 était jour de rentrée pour les parlementaires camerounais. Et comme il est de coutume, l’ouverture de la première session de l’année sera principalement consacrée à l’élection des bureaux de l’Assemblée nationale et du Sénat. En coulisses, les alliances se forgent en vue de potentielles candidatures. La succession de Cavaye Yéguie Djibril et de Niat Njifenji est en jeu. Et elle pourrait aboutir à l’élection (désignation) de nouveaux patrons à la tête de la Chambre basse et de la Chambre haute du Parlement.

Cavaye hors-course ?

Du côté de l’Assemblée Nationale, on est moins sûr que l’honorable Cavaye Yéguie Djibril qui trône à la tête de l’hémicycle depuis 1992, sera réélu. Encore moins candidat désigné par le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc), majoritaire. Depuis plusieurs mois, « le président de l’Assemblée nationale est en évacuation sanitaire en France », dit-on au siège de l’institution située à Ngoa-Ekelle (Yaoundé). L’homme n’est rentré au pays que ce samedi. « Si le très honorable n’est pas de retour avant le jour de l’élection, il ne pourra donc pas briguer un nouveau mandat à la tête de l’Assemblée nationale », précisait déjà un employé de l’hémicycle. Plusieurs noms sont évoqués pour palier à une éventuelle absence de Cavaye Yéguie Djibril notamment celui de l’honorable Théophile Baoro, député Rdpc du Mbéré dans la région de l’Adamaoua. Celui qui pourrait être appelé a remplacé Cavaye Yéguie a l’avantage de bien connaître la maison. Membre du Bureau politique du Rdpc, il est député de l’Assemblée nationale depuis quatre mandats. Cet inspecteur principal des régies financières était d’ailleurs jusqu’à la dernière mandature, l’un des vice-présidents de la Chambre basse du Parlement.

Niat en pointillés

Au Senat, on devrait aussi s’attendre à un renouvellement de la classe dirigeante. En effet, Marcel Niat Njifenji qui préside le Sénat depuis 2013 serait encore convalescent. Après une longue période d’absence au Cameroun pour cause de maladie, il est finalement revenu le 28 janvier dernier. Des sources proches de sa famille indiquent que le président du Senat serait contraint d’observer une longue période de repos médical. Ce qui qui ne lui permettrait pas de se présenter candidat à la présidence du Senat. Pour lui succéder, plusieurs sources citent le sultan Ibrahim Mbombo Njoya.

Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here