Le Minfi va auditer Camair-co, Camwater et Cicam

la révélation a été faite le 24 juillet dernier par le ministère des Finances à travers un triple appel d’offres national pour le recrutement des cabinets d’audit devant réaliser l’analyse de la viabilité de ces entreprises en vue d’améliorer leurs performances et la réduction des risques budgétaires.

0
761
Obligations du trésor : déjà 100 milliards mobilisés

Le ministre des Finances veut s’assurer de la viabilité de la Cameroon Airlines corporation (Camair-Co), la Cameroon Water Utilities (Camwater) et la Cotonnière Industrielle du Cameroun (Cicam). Louis Paul Motaze a lancé, à cet effet, le 24 juillet dernier un triple appel d’offres national pour le recrutement d’un ou de plusieurs consultants devant effectuer des audits comptable et financier dans ces entreprises publiques. De sources du ministère, cet audit vise à améliorer les performances et réduire les risques budgétaires.

CAMAIR-CO : DEFINIR LE NIVEAU D’ENDETTEMENT

 Ainsi, le ou les consultants retenu (s) auront des missions spécifiques pour chaque institution. S’agissant de la Compagnie nationale aérienne, il devra procéder à l’analyse de l’état financier de l’entreprise au cours des trois dernières années. ce qui devra aboutir à la détermination des conditions nécessaires à l’équilibre des comptes, à sa rentabilité et surtout d’accorder une attention spécifique sur l’endettement. Cette étude, martèle le Minfi, sera réalisée sur le plan technique, commercial, institutionnel, organisationnel et règlementaire.

CAMWATER : TOUT SAVOIR SUR LA GESTION DU CONTENTIEUX AVEC CDE

 En ce qui concerne, l’entreprise chargée de distribution et de la commercialisation de l’eau potable, l’heureux élu a pour mission de faire un état des lieux. Ceci en mettant un accent particulier sur le contrat d’affenage/ gestion du contentieux avec la Camerounaise Des Eaux (CDE). Il devra également identifier les conditions nécessaires à l’équilibre des comptes et à la rentabilité.

 CICAM : S’ASSURER DE LA VIABILITE FINANCIERE

A la Cicam, le futur cabinet d’audit sera chargé comme les précédentes entreprises de faire un état de lieux de l’institution tout en les identifiant les conditions nécessaires à l’équilibre des comptes et à la rentabilité. Le ministère des Finances invite à cet effet le consultant retenu d’apprécier l’impact des mesures de restructuration mises en place par l’Etat et de procéder à un nouvel état des lieux par évaluation de la situation socio-économique, technique et financière de la société spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de pagnes et de serviettes de bain 100 % coton dans toutes ses dimensions.

Cet audit, précise le Minfi, s’inscrit dans le cadre du Programme Economique et Financier (PEF) appuyé par la Facilité Elargie de crédit (FEC). Rappelons que le Cameroun s’était engagé, dans le cadre de ce programme, à produire conjointement avec le FMI, des études progressives sur la situation des entreprises publiques afin d’améliorer leur viabilité, leur efficacité, leur compétitivité et la réduction des risques budgétaires.

Ghislaine Ngancha (Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here