Tirage au sort : les exigences de la CAF

La récente visite d’une délégation de la CAF au Cameroun, a permis de passer en revue le cahier des charges de l’organisation de la cérémonie de tirage au sort de la CAn 2021, prévue le 25 juin prochain à Yaoundé.

0
19
Patrice Motsepe, le nouveau président de la CAF

Une semaine avant l’arrivée de la mission conjointe en cours avec la FIFA, des experts de la CAF ont séjourné au Cameroun. C’était du 9 au 12 mai dernier. La délégation conduite par le directeur des Compétitions Samsun Adamu avait en effet la charge d’inspecter le Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé. L’infrastructure va accueillir le 25 juin prochain, la cérémonie de tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. Et les conclusions de cette mission d’inspection sont notamment bonnes pour le pays hôte. « En confrontant les exigences théoriques de la CAF avec la réalité, l’on se rend compte qu’il y a une adéquation. Entre les impératifs du cahier des charges et les réponses qu’offrent ce Palais des Sports en termes de répartition des salles, de volume. Et de commodités technologiques en phase avec la CAF », rassure le ministre camerounais des Sports, Narcisse Mouelle Kombi.

- Publicité -

Les exigences techniques

Certes, l’inspection du Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé a constitué la principale articulation de cette mission. Au plan des directives techniques, il est demandé au pays hôte, 2 micros numériques, des casques sans fil. Il faut aussi un minimum de 4 micros sans fil, 2 entrées audio PC, des sorties audio HD. La salle principale du Palais des Sports devrait avoir au moins un écran géant HD, et plusieurs écrans Led. Le Cameroun doit fournir deux moniteurs au bureau du contrôle informatique de la CAF. En plus, d’une connexion internet à haut débit de minimum 20 mégabits par seconde. Une bande passante internet destinées à la diffusion de la cérémonie sur le site officiel de la CAF. Et ensuite ses pages sur les réseaux sociaux sont aussi exigées.

Dispositif de production TV

Pour la production TV, la liste des équipements demandés prévoit : 5 caméras HD, 3 objectifs minimum x40 et 2 autres objectifs x15. Un serveur vidéo ralenti, un Xdcam VTRS, un enregistreur USB, 5 clés USB. Un mélangeur vidéo avec 16 entrées minimum sont prévus. Tout comme un console audio avec 16 micros minimum, 12 sorties, 2 grues, un générateur d’effets dynamiques, un compresseur, un minuteur et un equalizer 4 bandes. Le pays d’accueil doit aussi prévoir un audiobox pour l’élimination des parasites, une grille vidéo, un matrix intercom 16×16, 2 codeurs téléphoniques. Des micros nécessaires au dispositif de production TV. Des lumières, des câbles audiovidéos nécessaires pour la production TV et un groupe électrogène. Pour la transmission satellite, une antenne bande KU de taille moyenne de 1m20, également prévue. En plus d’un amplificateur de 200 watts minimum, un monitoring associé détaillé, un moniteur vidéo etc. Concernant la presse, la CAF exige ainsi la mise en place d’un centre de médias. Il doit pouvoir accueillir un minimum de 150 journalistes. Le centre doit avoir une connexion Wi-Fi, des câbles d’extension. De deux téléviseurs, une imprimante à très haute vitesse, une photocopieuse, des sièges avec des tablettes, des bureaux.
Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here