Lions indomptables : Des nominations de Samuel Eto’o

Serge Pensy et Ashu Ntui Nkongho Sarah, adjoints à la coordination.

Dans une décision datée de ce 2 mai 2024, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a procédé à de nouvelles nominations dans le staff des Lions indomptables. Et c’est la coordination qui en est concernée. Serge Pensy, consultant média sur les questions sportives, est nommé coordonnateur adjoint numéro un, en lieu et place d’Hervé Mveng que le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep) Narcisse Mouelle Kombi avait nommé il y a quelques semaines. L’adjoint numéro deux est Ashu Ntui Nkongho Sarah qui remplace Zeinabou Evele.

En s’appuyant sur l’article 4 (1) du décret présidentiel du 26 septembre 2014 qui prévoit que « la coordination administrative, sportive et technique des activités et des programmes des sélections nationales de football (…) est assurée par un coordonnateur général nommé par le président de la Fécafoot». Les deux prochains alinéas indiquent respectivement que « le coordonnateur général est assisté de deux adjoints nommés dans les mêmes formes», et que « la rémunération du coordonnateur général et de ses adjoints est assurée par la Fécafoot».

Si Samuel Eto’o semble avoir capitulé pour les postes clés du staff, il n’a pas l’intention de céder la coordination à l’Etat. Pour autant, l’homme dans sa décision est muet sur le poste de coordonnateur général. Depuis le 12 juillet 2022, Benoît Angbwa est aux affaires. Dans les interprétations, les proches de Samuel Eto’o estiment que l’ancien défenseur des Lions indomptables « reste en poste » pour n’avoir pas été expressément remplacé.

Rien n’est dit sur le poste principal où le Minsep avait nommé Benjamin Banlock. Et c’est ce personnage qui irrite le plus à Tsinga. Benjamin Banlock est un ancien secrétaire général de la Fécafoot, sous l’ère Séidou Njoya, puis sous Samuel Eto’o. Arrivé dans l’ombre de Samue Eto’o, l’homme avait rejoint l’équipe de Séidou Mbombo Njoya, avant d’être limogé au début de la brouille entre les deux partenaires de circonstance. Et du coup, Banlock avait rejoint l’équipe de campagne de l’ancien capitaine des Lions indomptables. Pour être rétabli au même prestigieux poste une fois celui-ci avait été élu le 11 décembre 2O21. Mais les deux hommes se sont vite brouillés et le patron de l’administration a démissionné. Son désormais ex-patron s’est lancé à sa chasse, mettant à contribution la police. Banlock a échappé, Parfait Siki son remplaçant, et Liliane Mbog Binyet n’ont pas échappé. Arrêtés et incarcérés, avant d’être élargis. Le temps a apaisé les cœurs, chacun a usé de ses moyens, pour l’équilibre des forces.

Ernest Obama au garage

Et c’est là que Benjamin Banlock est nommé par Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), coordonnateur des sélections nationales de football. Dans un contexte de guerre ouverte avec Samuel Eto’o. Un poste dont l prérogative de nomination échoit au président de la Fécafoot. Celui qui est visé par les hautes sphères de la République comme le fauteur de troubles dans la sélection nationale fanion de football du Cameroun, n’entend pas perdre la main sur la sélection nationale. Samuel Eto’o qui a vertement rejeté les nominations de Marc Brys et compagnie, a promis de procéder à ses propres nominations. Depuis bientôt un mois les yeux sont rivés du côté de la maison du football de Tsinga. Entre temps, le patron des lieux a servi à la présidence des propositions restées lettre morte. L’homme s’en est remis au Premier ministre. Rien ne filtre de ses démarches. Jusqu’à ce que les nominations tombent ce 2 mai.

Dans la foulée, Ernest Obama perd son strapontin de porte-parole du président de la Fécafoot pour devenir chargé de mission auprès du président de la Fécafoot. Cédant son poste à Ibrahim Hawah qui a été team press officer des Lionnes indomptables A.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.