mercredi, juillet 24, 2024
spot_img
AccueilNon classéSoulagement : Enfin un pont annoncé sur le Nyong à Malombo

Soulagement : Enfin un pont annoncé sur le Nyong à Malombo

Un avis d’appel d’offres pour la réalisation de cet ouvrage tant attendu vient d’être lancé

Le ministre des Travaux publics (Mintp) a émis un avis d’appel d’offres international pour le marché de construction d’un pont et ses accès sur le fleuve Nyong à Malombo, dans l’arrondissement de Makak. Il s’agit d’un ouvrage de 160m de long, en béton armé et en acier, d’une largeur roulable de 7m, comprenant 4 travées d’environ 40m chacune, de deux trottoirs d’un mètre de large de chaque côté du tablier. C’est un marché de dix milliards 314 millions 623 976FCFA ouvert tant aux entreprises nationales qu’internationales.

C’est une nouvelle vie qui s’annonce à Malombo au terme des 36 mois de travaux. D’autant plus que l’absence d’un pont sur le Nyong à Malombo divisait pratiquement le village et ne facilitait pas les mouvements des personnes. La situation s’était davantage compliquée avec la mise hors service du bac. C’est donc une réponse définitive à une situation qui a endeuillé des dizaines de familles du département du Nyong et kelle. En effet, le bac qui transportait les populations et leurs biens pour effectuer la traversée du fleuve, étant tombée en panne, les riverains utilisaient les moyens de fortune pour rallier les deux rives ; et en saison des pluies, la traversée devenait un chemin de croix. Plus aucune saison de pluie ne passait sans que l’on n’enregistre des cas de noyade.

La dizaine de morts et la pirogue du PCRN

Le dernier cas retentissant avait eu lieu le 7 juin 2022 lorsque les eaux du Nyong qui séparent le village Malombo ont englouti une dizaine de personnes qui avaient emprunté une embarcation de fortune. Laquelle n’a pas résisté au courant d’eau. Le drame aurait pu être plus lourd si la jeune Fidèle Ngo Nkot Penda n’avait mis en péril sa propre vie en se jetant à l’eau et sauver pas moins de sept personnes. La nation s’était indignée, la classe politique interpellée. En son temps, le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) avait offert une pirogue à la mairie locale. Laquelle ne l’avait pas mise en service. Lors du drame, Cabral Libi’i, le président national du PCRN, l’avait dénoncé : «la pirogue offerte par le PCRN, transmise et réceptionnée par une résolution du Conseil municipal de Makak, pour sa gestion, est toujours en état parfait de circulation, n’a pas été sollicitée à l’occasion », avait écrit en regrets Cabral Libi’i, et fils du Nyong et Kelle.

Augustin Frédéric Kodock le demandeur (?)

Emmanuel Nganou Djoumessi le ministre des Travaux publics avait effectué le déplacement de Malombo en août 2022 et avait annoncé l’imminence d’un pont, en indiquant que les études techniques avaient été faites depuis 2007. En attendant le démarrage effectif des travaux du pont, le membre du gouvernement avait remis deux pirogues aux populations pour les besoins de la cause.

Près d’un an après, le processus est enclenché. Robert Bapooh Lipot a aussitôt réagi à l’annonce de ce marché : « unanimement, les Upcistes et les familles des martyrs vous rendent hommage et présentent toute leur reconnaissance pour la prise en considération de ce projet qui avait été présenté par le Très regretté Secrétaire général Augustin Frédéric Kodock», écrit-il dans un message de remerciements adressé au président de la République. « Voilà les fruits de l’alliance historique signée entre l’UPC et le RDPC en 1992, sous la continuité du SG de l’UPC, l’Hon Bapooh Lipot Robert », souligne l’homme. « Il faut savoir attendre», conclut-il. Il faudra attendre au moins 36 mois encore, dès l’attribution du marché. Toujours est-il qu’un pas est esquissé déjà.

spot_img
LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS