Bangangté : Eric Niat, le maire qui divise

Finalement élu après plusieurs jours de blocus, le nouveau maire de la commune de Bangangté doit s’attendre à travailler avec un conseil municipal qui ne lui est pas entièrement favorable.

0
96
Eric-Niat, nouveau maire de-Bangangté

Après l’échec des sessions du conseil municipal du 3 et 6 mai dernier dédiées à l’élection du nouveau maire de la commune de Bangangté, officiellement pour défaut de quorum et de consensus, la session du mercredi 19 mai 2021 a finalement donné lieu à l’élection d’Éric Niat, seul candidat à la course. Sur les 40 conseillers municipaux qui ont participé à ce scrutin, 21 ont plébiscité le fils de l’actuel président du Sénat, contre 18 bulletins nuls.

- Publicité -

Même si après son élection, Eric Niat entend, tourner la page sur les péripéties qu’il y a eu autour de son élection, il doit s’attendre, selon plusieurs avis, à faire face à un conseil municipal où plusieurs conseillers ne le portent pas à coeur. Plusieurs conseillers municipaux dont la plupart ont voté bulletin nul pensent toujours qu’Éric Niat n’est pas la personne qu’il faut à la tête de la commune de Bangangté. Ils lui reprochent principalement le délit de patronyme. Ce qui n’a pas empêché qu’il soit élu avec 21 voix contre 18, malgré qu’il était le candidat unique.

Une fois élu, Éric Niat doit manœuvrer fort pour vaincre les résistances qui pourront se dresser devant lui. Plusieurs observateurs estiment que les sessions du conseil municipal ainsi que l’administration au quotidien de la mairie, risquent d’être houleuses. « Eric Niat fera à coup sûr face aux conseillers municipaux teigneux qui ont d’ailleurs défier au préalable le Comité central du Rdpc », commente un politologue, qui prédit « une gestion sinueuse dans cette commune dont la profondeur des intrigues n’a pas cessé d’étonner la République ».

Malgré cet avenir qui semble sombre, Eric Niat est resté optimiste jusqu’à présent, il entend d’ailleurs tourner la page et travailler pour l’intérêt de la commune de Bangangte. « Nous travaillerons main dans la main pour développer notre belle commune et une partie de notre cher et beau pays. Nous ferons de Bangangté et des 7 groupements des zones émergentes où il fera bon vivre. Nous attendons les investisseurs pour booster l’économie locale, ils sont déjà là et nous mettrons tout en œuvre tout ce que nous avons tissé en amont. Nous développerons les coins et recoins de notre cité. J’exprime également ma reconnaissance aux prédécesseurs qui ont fait un important travail et nous nous devons plus que jamais d’apporter notre pierre à l’édifice. Vive la commune de Bangangté, vive le département du Ndé, la région de l’Ouest et le Cameroun, avec son sage guide le président Paul Biya», a-t-il écrit sur sa page Facebook officielle, au soir de son élection.

Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here