CAN 2021 : les stades couverts en 4G

0
140

Sous les diligences du ministre des Postes et Télécommunications, le Cameroun a déployé avec succès, les infrastructures et équipements permettant de garantir le très haut débit dans les sites de la compétition.

- Publicité -

 « La CAN en régime haut débit ». C’est en ces termes que la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) résume la victoire du Cameroun en matière de couverture des sites de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 en connexion internet. Le département ministériel dirigé par Minette Libom Li Likeng a, à travers la Commission des Télécommunications et des TIC logée au sein du Comité local d’organisation de cette CAN (Cocan) a en effet déployé les infrastructures et équipements permettant de garantir le très haut débit dans les différents stades de la compétition, notamment aux Complexes de Japoma à Douala et Olembé à Yaoundé.

LE MINPOSTEL A MOUILLE LE MAILLOT

Pour parvenir à cette « victoire de la connexion remportée par le Minpostel », les chantiers étaient pourtant vastes. Il s’est en effet agit de : l’installation des encodeurs et décodeurs au Stade d’Olembé; le raccordement à la fibre optique de certains stades ; l’installation des routeurs et convertisseurs intégrant les lignes téléphoniques dans les stades, hôtels et hôpitaux retenus pour la compétition ;l’acquisition, l’installation et la maintenance du matériel informatique et télécoms exigés par la CAF ; la couverture indoor et outdoor de diverses infrastructures (notamment les stades de Japoma et d’Olembe) ; la couverture et qualité de service des réseaux 2G/3G/4G, etc. « Pour tout dire, il fallait, sous le coaching du Premier Ministre, que le ministère des Postes et télécommunications, évoluant dans le couloir qui lui était dévolu au sein de l’équipe engagée par le chef de l’Etat pour le succès de cette CAN TotalEnergies2021, mouille le maillot », a résumé en une phrase, Minette Libom Li Likeng.    « Nous savions dit-elle encore, que le caractère sensible des télécommunications pour contribuer au succès prescrit et attendu, nous imposait une feuille de route particulièrement exigeante. Nous savions qu’en la matière, il n’y aurait de place ni pour l’improvisation, ni pour les approximations. Nous savions que la victoire sur l’inertie, le bricolage, n’était pas une option, et que la défaite nous était interdite. Nous savions qu’il nous fallait être pleinement conscient de nos responsabilité ». Dans cette optique, la Commission des Télécommunications et TIC s’est attelée à évaluer les travaux de raccordement à la fibre optique dans les centres d’intérêt concernés par la compétition, évaluer les prestations relatives à l’acquisition, la configuration et la mise en service des équipements de retransmission TV et radio (encodeurs décodeurs) et évaluer la prestation de fourniture des capacités internet dans tous les centres d’intérêt pour les tests de fonctionnalité. Et ce n’est pas tout. A en croire le président de ladite Commission, le travail est allé bien au-delà. « Il a aussi été question pour nous de suivre les travaux de mise en œuvre de la couverture indoor et outdoor en réseau mobile 2G/3G/4G des complexes sportifs de Japoma et Olembé, de réaliser les travaux d’aménagement et d’équipement des centres d’accréditations, de suivre les travaux et prestations d’installation des équipements des Télécoms et informatique dans les espaces médias des stades (positions commentateurs, studios TV et radios, salles de conférences et de presse, centres de presse, plateforme montée satellite et zones OB Van et VAR) et également de procéder aux opérations de pré accréditations et d’accréditations en rapport avec la production des badges d’accréditations », a expliqué Nanga Ayissi, présidente la Commission, par ailleurs directeur des Infrastructures des Télécommunications et Réseaux d’Accès aux TIC au Minpostel. Et pour que la CAN demeure connectée au haut débit, notamment au profit des journalistes, spécialistes, officiels et spectateurs, la Commission des Télécommunications et TIC va rester en alerte jusqu’à la fin de la compétition prévue ce dimanche 6 février.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.