Sangmélima : le virage tribaliste amorcé

Les violences se sont intensifiées ce jour, entre autochtones et allogènes.

0
342

Malgré l’appel au calme lancé par le préfet du Dja et Lobo hier, la ville de Sangmélima s’est réveillée ce matin sur une nouvelle note amère. Les violences sont montées d’un cran. Dans les vidéos faites par des témoins et qui sont mises en circulation sur les réseaux sociaux, on aperçoit des scènes de pillage de commerces détruits et incendiés. Des sources parlent tantôt de deux morts, tantôt de trois. Sous le regard de forces de l’ordre spectatrices.

La police débordée, devient spectatrice

Et pourtant, selon des sources crédibles, la nuit est tombée sur la capitale du département natal du président de la République, sous le signe de la paix. Le maire André Noël Essian et Bonaventure Mvondo Assam, respectivement maire de la ville et cousin de Paul Biya, ayant usé de leur influence pour ramener les populations surexcitées à la raison. C’était sans compter sur la détermination des extrémistes à reprendre la guerrilla le lendemain.
Face à la situation, le préfet convoque une réunion de crise qui aura lieu demain, avec comme invités les autorités administratives et sécuritaires de la ville, les élites extérieures et intérieures du Dja et Lobo, les leaders politiques et religieux, les leaders de jeunes, de commerçants, de mototaxis. Réunion qui sera présidée par le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguele Nguele.

Tout est parti de la mort d’un jeune de 27 ans, le nommé Assam Bélinga Benjamin Junior. Le corps retrouvé serait mutilé, apprend-on. Une précision non évoquée par le préfet du Dja et Lobo dans le communiqué publié hier soir. Alors que les populations suspectent un ressortissant Bamoun, le préfet Koulbout Aman David cite un autochtone comme principal suspect, avec pour complice un allogène.

Ci-dessous, les précisions du gouverneur du Sud au sortir d’une réunion de crise tenue ce jour

WhatsApp Audio 2019-10-10 at 19.12.59

Sur le même sujet

Tensions: Émeutes à Sangmélima

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here