Salaires impayés des joueurs : La Fifa désavoue Faustin Domkeu et hausse le ton

L’instance faîtière du football mondial vient à nouveau d’écrire à la Fécafoot.

0
596
Domkeu vomi par la Fifa

Alors que l’on croyait la page des salaires et primes impayés aux joueurs de 24 clubs des championnats professionnels, la Fédération internationale de football association (Fifa) vient de relancer les débats. Dans une lettre signée du 22 mai, l’instance faîtière du football mondial ne passe pas par quatre chemins pour désavouer Faustin Domkeu. « Le Comité ad hoc semble être présidé par le président du Club ‘’New Stars de Douala’’ qui est accusé d’avoir des dettes ouvertes envers ses joueurs », regrette Fatsa Samoura, la secrétaire générale de la Fifa. «Ceci constituerait un conflit d’intérêts dès lors et afin d’assurer la fiabilité de ses investigations », fait observer la Fifa. Alors « nous recommandons fortement que le Comité ad hoc soit présidé par une personne indépendante avec les qualifications requises », impose-t-elle. Par ailleurs, « il nous a été rapporté que quelques joueurs ont subi des pressions afin qu’ils signent un document confirmant la réception de paiements en espèces », dénonce-t-elle. « Dans ce contexte, et afin d’éviter une quelconque manipulation, nous soutenons la proposition de Ia FiFPro selon laquelle le Comité ad hoc devrait seulement accepter des relevés bancaires ou une confirmation écrite du joueur, confirmée par un représentant du Synafoc présent au moment du paiement que le paiement a été effectué en espèces», propose la Fifa.
Un désaveu à peine voilé car le Comité ad hoc a conclu à ce que beaucoup de clubs avaient apuré leurs supposées dettes. Mettant au défi les joueurs qui se plaignent de se livre au jeu du contradictoire. Et pourtant, des sources indiquaient que des joueurs été l’objet de menaces sur leurs carrières. Du coup, aucun joueur n’était prêt à s’y essayer. Désormais, la Fifa, appuyant les positions de la Fifpro, veut voir clair. Et demande à la Fécafoot « de bien vouloir nous soumettre d’ici au 31 mai 2019 un rapport résumant l’état des travaux du Comité ad hoc et répondant aux allégations adressées par la FlFPro». Insistant sur son souhait « que cette affaire soit résolue dans les plus brefs délais et que tous les joueurs concernés reçoivent les salaires et primes qui leur sont dus le plus vite possible ». A Tsinga, on n’a pas encore répondu à cette lettre. Le temps presse. Tout est à refaire. Sauf si la Fécafoot remplace simplement Faustin Domkeu à la tête de la structure.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here