le vote sociologique aurait joué dans le nyong et Kelle

Les listes du Rdpc et du Pcrn étaient les poids lourds dans le bastion de l’Upc.
Toutes proportions gardées, le taux d’abstention aura été le fait majeur des élections législatives et municipales dans le Nyong et Kelle. De Boumnyebel à Eséka en passant par Bondjock, Matomb, Dibang, il revient que les électeurs se sont beaucoup mobilisé en début de matinée, puis ont disparu des bureaux de vote aux alentours de midi. Comme au palais de justice d’Eséka où les deux bureaux de vote ont parfois été des déserts humains en mi-journée, faute d’électeurs. Puis en début d’après-midi, l’affluence a été bonifiée : « je suis d’abord allée à la messe ; c’est après que je suis allée voter», confesse une chrétienne. Les leaders religieux relevant du catholicisme, version romaine, ayant concentré les messes de cette journée électorale entre 6h et 8h. Ainsi que ceux qui avaient de petites courses et commissions à) faire : « je suis allé au champ très tôt, si bien qu’à l’ouverture des bureaux de votes, je rentrais déjà», a assuré un agriculteur.

Sauf qu’à la fin, les chiffres trahissent une réalité : le triomphe de l’abstention. Quelques chiffres : au marché d’Eséka, le bureau A, a enregistré 40 votants contre les 78 électeurs attendus (dont six membres du bureau de vote qui se sont inscrits séance tenante), et dans le bureau B, 186 votants contre 417 inscrits attendus. Au lycée bilingue où a voté Cabral Libii, la tendance a été presque la même. Ainsi, le bureau de vote de celui qui s’est classé 3ème à la dernière élection présidentielle, 82 votants ont rempli leur devoir citoyen contre 143 attendus ; pendant que dans l’autre bureau de vote, 164 électeurs sur 364 attendus.

Ceux qui se sont déplacés pour choisir les députés et conseillers municipaux de la prochaine mandature, avaient deux poids lourds qui se disputaient le terrain laissé par l’Union des populations du Cameroun (Upc) dont les listes ont été annulées dans le Nyong et Kelle du fait de la double investiture. Baleguel Nkot et Bapooh Lipot, les secrétaires généraux des deux factions du parti des crabes, ayant investi des listes dans ce département fief de l’Upc. Le Rdpc de Paul Biya et le Pcrn de Cabral Libii se sont donc avérés être les plus redoutables concurrents sur les quatre validés dans le département. Outre ces deux partis, le Parti uni pour la rénovation sociale (Purs) de Serges espoir Matomba et le Mouvement démocratique des patriotes camerounais (Mdpc) complétaient la liste.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.