Afreximbank : 2 790 milliards de F CFa pour l’afrique centrale

0
68

En ouvrant son bureau régional pour l’Afrique centrale à Yaoundé, cette banque a dévoilé son objectif de revoir à la hausse son intervention dans la zone pendant les cinq prochaines années.


La banque Africaine d’ImportExport (Afreximbank) vient d’installer son bureau régional pour l’Afrique centrale à Yaoundé au Cameroun. A l’occasion de l’inauguration de ses locaux, l’institution a dévoilé ses ambitions de financement de l’économie de la région. Elle annonce notamment un vaste programme dans le commerce et les infrastructures liées au commerce dans les prochaines années dans les différents pays et plus de 500 millions de dollars de lignes de consommation et de refinancement des banques. « Nous sommes en discussion avec les banques de la sous région pour la mise en place d’un programme de confirmation des lignes d’importation pour les produits stratégiques qui va avoisiner plus de 500 millions de dollars pour toutes les banques de la sous région », indique un responsable de la banque.

- Publicité -

S’agissant de son budget en faveur de l’Afrique centrale, Afreximbank fait savoir qu’il est question d’augmenter l’enveloppe pour qu’elle atteigne 5 milliards de dollars soit 2 790 milliards de francs CFA pour les cinq prochaines années. Le bureau régional de Yaoundé couvre le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, la République Démocratique du Congo, la Guinée Equatoriale et le Gabon. Selon la banque, ce bureau lui permet de créer une proximité avec le marché de la sous-région. Pour le ministre du Commerce, les opérateurs économiques doivent tirer « avantage de l’installation de la succursale Afrique centrale de la banque dans notre capitale. Le fait de proximité devrait favoriser le captage des financements de l’économie qui paraissent disponibles », a déclaré Luc Magloire Mbarga Atangana. Il a par ailleurs souhaité que la banque s’intéresse non seulement à « la grosse industrie mais surtout à la PME qui est la base même de notre économie ». L’accord de siège a été signé en décembre 2019 entre les autorités camerounaises et Afreximbank, tandis que Libreville, Brazzaville et Kinshasa avaient manifesté leur intérêt. Le choix du Cameroun s’explique notamment par le fait qu’il soit la locomotive de la Cemac. Cette banque est une institution financière panafricaine multilatérale établie en 1993. Elle a pour objectifs de financer et promouvoir le commerce intra et extra -Africain. Le nouveau bureau porte à cinq le nombre de bureaux régionaux de l’institution à travers l’Afrique.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here