lundi 26 juin 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Miss Cameroun 2016: Des critiques contre Julie Nguimfack envahissent la toile Spécial

Certains la trouve maigre, d’autres très belles. La toile s’enflamme et les réactions fusent de partout pour critiquer ou apprécier la nouvelle Miss Cameroun.

12 heures après son élection comme Miss Cameroun 2016, Julie Nguimfack, originaire du département de la Menoua dans la région de l’Ouest Cameroun est déjà victime de tribalisme sur les réseaux sociaux. Les uns et les autres s’emportent et  expriment leur mécontentement sur le choix de cette candidate au motif qu’elle serait trop maigre ou encore trop moche. « Cette fille n’est pas belle, elle est loin de représenter la beauté camerounaise », s’enflamme le journaliste Armand Ougock.

Dans un post publié sur facebook, ce journaliste qui travaille en freelance remet en cause les critères de sélection de la nouvelle Miss « Une certaine école a réussi à nous faire avaler que les belles femmes sont maigrelettes, maigrichonnes. Ou avons-nous mis les canons de beauté de la femme bantoue ? », s’insurge-t-il avant de poursuivre « Avec la peau sur les os, ce que j’ai vu à la télévision est loin d’être représentatif de la beauté camerounaise », conclut-il en taxant au passage la présidente du Comité d’organisation de Miss Cameroun de proxénète. Ces critiques sont partagées par Sismondi Barlev Bidjocka, journaliste à Radio Siantou, une radio urbaine au Cameroun. « Pourquoi on ne respecte pas les canons de la beauté bantoue. Chez les bantous, la belle femme est celle qui a des rondeurs, sans être difforme. La Belle femme bantoue n'est pas uniforme », s’enflamme-t-il.

Choqués par ses réactions, une autre catégorie d’internaute refuse de se livrer à ces appels qui de leur avis contribuent à ternir l’image du pays. « Vraiment, mes frères et sœurs arrêtez! A peine la miss Cameroun 2016 est née que des propos dévalorisants envahissent déjà la toile. Arrêtez avec cela. Ça ne nous honore pas. Ce n'est pas la femme bamiléké qui a gagnée c'est la femme camerounaise. A titre de rappel, elle représentait la Région du sud-ouest, preuve de l'intégration Nationale. Épargnez nous ces mots qui ne contribuent qu'à ternir l'image de notre pays. Encourageons le mérite, le talent, la compétence au-delà de tout clivage ethnique. Soyons camerounais et fier de l’être », répond Adrien Yonkeu, un internaute sur sa page facebook.

Un avis partagé par de nombreux internautes sur la toile. Bergeline Domou, militante pour le Cameroon People’s Party, parti d’opposition au Cameroun salue l’élection de cette camerounaise en regrettant toutefois, l’organisation de cette cérémonie. « Beautifulement parlant les filles sont Jolies contrairement aux années antérieures.......Uglyment parlant c'est quel décor ça? Le son entre temps m'a décédé... les présentateurs...Yieuch », poste-t-elle sur les réseaux sociaux. D’autres plus encore, savourent cette élection « tu fais la fierté des Dschang courage Dieu te protège », poste Judith Azambou sur son compte. « T'ai toute belle et nature merci de valoriser les Dschang » commente Nadège Djuiko qui sera devancée quelques minutes après par Laura Doulce Dongmo qui poste « Vive la menoua ahhh wi nous sommes belles et jolies ».

Dernière modification le lundi, 01 août 2016 16:49

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE CULTURE

0
Partages
0
Partages
×
LISEZ AUSSI