Appui aux entreprises : 15 milliards déjà disponibles

0
232
Appui aux entreprises : 15 milliards déjà disponibles

Les caisses des entreprises ont certainement crépité ces derniers jours, du fait de la mise à leur disposition de 15 milliards de francs CFA par le Trésor public camerounais. Dans le cadre du soutien promis par l’Etat pour aider ces structures à minimiser les chocs induits par la pandémie du Covid19. Ce montant, d’après des sources du ministère des Finances (Minfi), est destiné à l’apurement des stocks de crédits TVA en attente de remboursement. De l’avis de nombreux experts, ces 15 milliards vont apporter un peu d’oxygène à la trésorerie des entreprises qui avaient pris un sérieux coup du fait de l’inactivité dans laquelle le Covid-19 les avait plongées. Il ne reste plus que 10 milliards pour compléter cette enveloppe dont le montant total s’élevait à 25 milliards de francs CFA. Il convient de noter que l’apurement de ces crédits TVA intègre une kyrielle d’autres mesures prises par le gouvernement en direction des entreprises et des ménages. Il s’agit notamment de « la suspension au titre du 2ème trimestre 2020 des vérifications générales de comptabilité, sauf en cas de comportement fiscal suspect ». En outre, l’Etat a décidé du report du « délai des déclarations statistiques et fiscales sans pénalités en cas d’acquittement, l’octroi de moratoires et de différés de paiement aux entreprises directement affectées par la crise, suspendant les mesures de recouvrement forcé à l’encontre de cellesci ». A ces mesures viennent s’ajouter la « déductibilité totale pour la détermination de l’impôt sur les sociétés des dons et libéralités consentis par les entreprises pour la lutte contre la pandémie du Covid-19 ». Par ailleurs, l’Etat a consenti à « l’exonération de la taxe de séjour dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration pour le reste de l’exercice 2020, à compter du mois de mars ». Il est également prévu « l’exonération de l’impôt libératoire et de la taxe de stationnement pour les taxis et motos taxis, ainsi que de la taxe à l’essieu au titre du 2ème trimestre ». Il convient de préciser que cette mesure pourrait s’étendre sur le reste de l’année 2020. En outre, les commerçants bénéficieront de l’exonération au titre du 2ème trimestre, de l’impôt libératoire et des taxes communales ( droit de place sur les marchés, etc), au profit des petits revendeurs de vivres. Aussi, pour les produits de premières nécessité, le gouvernement a prévu la « suspension temporaire pour une durée de trois mois, du paiement des frais de stationnement et de surestaries dans les ports de Douala et de Kribi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here