Taekwondo: Qui pour poursuivre l’œuvre de William Ndongo?

L'élection à la présidence de cette fédération revêt un double enjeu.

L’élection du président de la Fédération camerounaise de taekwondo (FECATAE) n’a pas eu lieu le 3 décembre 2022 comme initialement prévu. Elle a été reportée à une date ultérieure. Prolongeant ainsi le suspense sur la fin du statut d’orphelin de cette fédération qui a perdu Édouard Tchoquessi, son président, le 27 avril 2022.
En course pour ce fauteuil présidentiel, quatre candidats dont Axel et André Tsafack. Tous sont des membres de la FECATAE assez connus de la famille du taekwondo. Mais l’homme appelé à présider aux destinées de la fédération aura la lourde mission, non seulement d’ouvrir une nouvelle page de l’histoire de cette fédération que beaucoup ont connue comme écrite par Edouard Tchoquessi, mais surtout de poursuivre une œuvre initiée par des amoureux engagés de taekwondo, dont un certain Ernest William Ndongo, il y a une trentaine d’années.  » c’était un homme de charisme dimensionnel, avec des élans altruistes », salue un admirateur. Attendant du prochain président de la FECATAE, le même engagement. Ernest William Ndongo et ses compagnons pères fondateurs, avaient souhaité  » hisser le Cameroun au sommet du monde’‘. Ils ont permis au taekwondo camerounais de côtoyer les cimes continentaux et mondiaux. Aux successeurs de poursuivre la mission.

- Publicité -
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.