CAF awards 2022: Quelles chances pour le Cameroun ?

Deux Lions et cinq Lionnes indomptables font partie des concurrents dans différentes catégories.

0
57

La Confédération africaine de football (CAF) a rendu public le 14 juillet la liste définitive des finalistes dames aux CAF awards 2022, trois jours après celle des hommes. Dans ces short list, on y retrouve généralement les concurrents des trois dernières années. Le Cameroun pour sa part, aligne chez les hommes Toko Ekambi et Vincent Aboubacar ; et chez les dames Nchout Njoya Ajara, ainsi que Rose Bella et Gabriel Zabo.

- Publicité -

Karl Toko Ekambi est sans doute le Camerounais le plus proche du graal. Avec 18 buts inscrits en 40 matchs avec l’Olympique lyonnais cette saison, le Lion indomptable a été un élément clé de son club qui n’a pas eu une saison prolifique. Et en sélection, le natif de Douala aura été l’acteur des moments étincelants d’une équipe des Lions indomptables qui a failli passer à côté du Mondial 2022. Co-meilleur buteur avec son coéquipier Vincent Aboubacar (7 buts) de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) organisée par son pays en début d’année, l’homme a plusieurs fois sauvé la patrie en cours de naufrage sous la conduite du Portugais Antonio Conceiçao. Plus important, il est le dompteur des Fennecs qu’il a crucifiés à Blida en match retour des barrages de la Coupe du monde. En terre algérienne, l’attaquant qui a pourtant manqué son match, a trouvé la faille nécessaire en fin de rencontre, pour assommer la sélection locale qui venait de marquer le but de la victoire et qui n’avait pas fini de jubiler.  

Sadio Mané plus proche

Vincent Aboubacar semble moins capé pour aspirer au sommet du football africain. En club, le sociétaire d’Al Nassr n’a trouvé le chemin des filets que huit fois cette saison. Mais c’est en sélection que l’attaquant s’est le plus illustré, et notamment lors de la CAN 2021. Capitaine d’une équipe peu parlante sur le plan offensif, le leader s’est parfois surpassé pour porter à la victoire son pays. Face aux errements du sélectionneur d’alors, l’homme qui comptait alors 11 ans dans cette équipe, s’est parfois laissé aller dans une liberté de ton qui a risqué de saper le peu de cohésion qu’il y avait au sein du groupe, mais le leader qui sait se faire humble, a à chaque fois su réunir les troupes face au destin commun, et est parvenu par son mental de fer, à porter le Cameroun à la 3ème place de cette CAN. Sauf que face aux concurrents, l’enfant de Garoua se sent léger.

Face aux ambassadeurs des Lions indomptables, il y a surtout Sadio Mané. Le Lion de la Téranga n’a pas volé sa place de meilleur joueur de la CAN 2021. En jouant un rôle moteur dans cette CAN que le Sénégal a remportée pour la première fois, le désormais ex joueur de Liverpool a tu les fanatiques sénégalais qui lui exigeaient d’être à la hauteur de son talent en club. Peu prolifique face aux buts, l’homme aura su travailler pour le collectif. Achevant de convaincre de cette humilité qu’il a toujours démontrée en acceptant le choix d’Aliou Cissé de ne pas être le capitaine de la sélection. La CAN lui a souri, le ballon d’or lui est plus proche. Aux coudes à coudes avec son ancien coéquipier Mohamed Salah qui certes à presque tout manqué cette année : les finales de la CAN 2021 (perdue devant Mané) et de la Ligue des champions, la qualification du Mondial (face au même Sénégal) et le titre de Premier league ; mais qui reste un candidat sérieux au titre africain. Entre les deux ex coéquipiers, il y a Edouard Mendy. Le meilleur gardien FIFA 2021 a tenu son rang cette saison encore, et notamment lors de la CAN remportée par son pays. Le dernier rempart s’est montré adroit lors des séances de tirs aux buts en finale, pour être sacré meilleur gardien du tournoi. De quoi amenuiser davantage les chances des deux Camerounais en lice de rêver. En mal de repentance, le Cameroun n’aligne de candidats ni dans les clubs, ni chez les jeunes, tant chez les hommes que chez les dames. En revanche, le vert-rouge-jaune pourrait être hissé plus haut chez les sélections messieurs.

L’année de Nchout Njoya ?

Chez les dames, Nchout Njoya est une cliente de première classe pour le titre. Après le dernier tri, le numéro 3 des Lionnes indomptables est restée seule dans la catégorie. Grâce Ngock Yango, Rose Bella et Aboudi Onguene n’ont pas résisté aux mailles du tamis. La Lionne indomptable la plus prolifique de l’heure est passée à côté du sujet deux fois déjà. Déjà dans le 11 type du premier tour, la sociétaire de l’Inter Milan croit pouvoir déloger Oshoala cette fois-ci. L’attaquante nigériane du FC Barcelonne qui a terminé la saison co-meilleure buteuse. Déjà sacrée quatre fois joueuse de l’année en Afrique, la plus talentueuse des Super Falcons qui est forfait depuis la deuxième journée de la CAN féminine 2022, pourrait se consoler et sauver sa saison avec un 5ème titre continental. Le Cameroun pourra également oser le rêve avec Bella Rose qui a quitté la meilleure catégorie pour rentrer dans celle des joueuses interclubs grâce à ses prouesses au sein des Malabo kings, un des meilleurs clubs de football féminin en Afrique.

La CAN féminine qui se joue actuellement au Maroc comptera dans certaines catégories chez les dames. Ainsi, CAF a indiqué qu’« en raison de l’absence d’une absence d’une grande compétition féminine au cours de la période sous revue, l’équipe organisatrice des CAF awards 2022 a revu le processus de sélection pour la catégorie ‘’ équipe nationale’’. La Coupe d’Afrique des nations sera prise en compte comme l’un des critères de sélection d’un vainqueur digne du statut du prix et du football en général ». De même, dans la catégorie ‘’entraîneur’’, la phase de groupes de la CAN a influencé le choix des dix finalistes. Ainsi, Gabriel Zabo également garde une chance pour le sacre. Le technicien camerounais très critiqué pour son rendement dans ce tournoi, a tout de même pu atteindre les quarts de finale avant d’être éliminé par le puissant Nigéria. Mais nul doute que les arguments que peut présenter le successeur de Joseph Ndoko sont faibles face à plus capés comme Desirée Ellis d’Afrique du sud ou encore Randy Waldrum du Nigéria. Le verdict de ce challenge à distance piloté par des mains d’experts triés parmi les entraîneurs, les légendes CAF et des représentants de médias, sera rendu le 23 juillet prochain à Rabat au Maroc.

Candidats*

Hommes

Riyad Mahrez (Algérie/Manchester city)

Karl Toko Ekambi (Cameroun/Olympique lyonnais)

Vincent Aboubacar (Cameroun/AL NAssr)

Sébastien Haller (Côte d’ivoire/Ajax)

Mohamed Salah (Egypte/Liverpool)

Naby Keita (Guinée/Liverpool)

Achraf Hakimi (Maroc/PSG)

Edouard Mendy (Sénégal/Chelsea)

Kalidou Koulibaly (Sénégal/Napoli)

 Sadio Mane (Sénégal/Bayern Munich)

Equipes nationales

Burkina faso, Cameroun, Egypte, Maroc, Sénégal

Femmes

Joueuse de l’année

Nchout Ajara Njoya (Cameroun/Inter Milan), Evelyn Badu (Ghana/Alvaldsnes), Doris Boaduwaa (Ghana/Sekondi Hasaacas), Ghizlane Chebbak (Maroc/AS FAR), Asisat Oshoala (Nigéria/Barcelone), Andile Dlamini (Afrique du sud/Mamelodi sundowns), Bambanani Mbane (Afrique du sud/Mamelodi Sundowns), Thembi Kgatlana (Afrique du sud/Athletico Madrid), Refiloe Jane (Afrique du sud/Milan AC), Grâce Chanda (Zambie/Mamelodi sundowns).

Joueuses interclubs

Andile Dlamini (Afrique du sud/Mamelodi sundowns), Bambanani Mbane (Afrique du sud/Mamelodi Sundowns), Andisiwe Mgcoyi (Mamelodi sundowns), Evelyn Badu (Ghana/Alvaldsnes), Doris Boaduwaa (Sekondi Hasaacas), Ghizlane Chebbak (Maroc/AS FAR), Sanaa Mssoudy (AS FAR), Fatima Tagnaout (AS FAR), Rose Bella (Malabo kings), Lundi Cadeau (River Angels/FC Robo).

Entraîneurs

Gaoletlhoo Nktlwisang (Botswana), Gabriel Zabo (Cameroun), Reynad Pedros (Maroc), Yusif Basigi (Hasaacas ladies), Randy Waldrum (Nigéria), Serigne Amar Mousse Niang Cisse (Sénégal), Desirée Ellis (Afrique du sud), Jerry Tsaballa (Mamelodi sundowns), Bruce Mwape (Zambie).

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here