Poivre de Penja : la reconnaissance européenne

0
121

L’union européenne vient de classer le produit comme première Indication géographique protégée sur son marché.

- Publicité -

Le poivre de Penja a la cote en Europe. L’épice cultivée dans la commune de Njombe-Penja, département du Moungo, région du Littoral vient en effet d’être reconnue par l’Union européenne comme première Indication Géographique Protégée (IGP) de l’espace de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (Oapi). Le poivre de Penja est le deuxième produit à recevoir cette reconnaissance européenne en Afrique après l’huile d’argan du Maroc.

Cette reconnaissance arrive après que l’Union européenne en collaboration avec l’Oapi a décidé d’appuyer l’Association des producteurs de poivre de Penja, dans le cadre du projet Droit de Propriété Intellectuelle et Innovation en Afrique (AfriPi). Un appui visant à permettre à cette Association de remplir les conditions requises pour l’obtention de la reconnaissance européenne de ce grain de poivre tropical réputé pour ses qualités d’assaisonnement et sa saveur. « Avec l’annonce de cet enregistrement, explique un communiqué de l’Union européenne, l’UE reconnaît que le poivre de Penja a une origine géographique spécifique et possède des qualités particulières dues à cette origine unique. Par conséquent garantit la protection du droit des membres de l’Association des producteurs locaux d’avoir l’exclusivité d’utiliser le non « Poivre de Penja ». Cela permettra d’éviter l’abus de l’image et de la qualité de leur produit unique et la concurrence déloyale des autres producteurs qui ne se conforment pas aux normes européennes applicables».

Une hausse des prix en perspective Au plan économique, cette reconnaissance devrait augmenter la valeur marchande du poivre de Penja et sa commercialisation notamment sur le marché européen. Ce qui devrait favoriser la production. Des effets déjà observés après l’enregistrement, en 2013, du poivre de Penja comme IGP par l’Oapi. «Il est bonde se souvenir que le prix du kilogramme du poivre de Penja était passé de 2500 FCFA avant septembre 2013 à 14 000 FCFA en 2015. Dans le même temps, la production avait plus que triplé puisqu’elle culminait à 300 tonnes en 2015. Soit un peu moins deux ans seulement après sa labellisation en IGP par l’Oapi », fait observer Yanick Yemga, expert en propriété industrielle, cité par investiraucameroun.com.

L’analyse de l’expert est partagée par l’Oapi elle-même. L’Organisation explique que, désormais avec cette labélisation au niveau européen du poivre de Penja, ce produit mérite désormais un prix plus élevé, parce qu’il a une qualité jugée supérieure comparée à ce qui est sur le marché. Donc de ce fait, il devrait coûter plus cher. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les producteurs camerounais et les exportations du pays.

Défis Actuels

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here