jeudi, juillet 25, 2024
spot_img
AccueilNon classéGestion des ressources naturelles dans le Bassin du Congo : Un Centre...

Gestion des ressources naturelles dans le Bassin du Congo : Un Centre d’Excellence crée pour promouvoir les bonnes pratiques

Créée par Field Legality Advisory Group (FLAG), le CEAS-GRNE propose aux praticiens de l’observation indépendante des solutions pédagogiques et techniques afin de réduire les mauvaises pratiques qui minent ce domaine d’activité dans les pays du bassin du Congo.  

L’introduction des notions de bonne gouvernance dans le grand secteur de la gestion des ressources naturelles a induit la nécessité d’une surveillance plus accrue de l’application des textes et réglementations dans les pays du bassin du Congo tant par les administrations en charge du contrôle que par les tiers.

Plus de 20 ans après l’extension de l’Observation Indépendante (OI) de l’application des lois et réglementations dans la plupart des pays africains, l’on constate que c’est dans le secteur forestier que l’on observe le plus clairement une tendance vers la professionnalisation de la surveillance indépendante. En effet, la société civile et les communautés déploient une grande diversité d’outils, procédures et technologies, autant que d’expertises plus ou moins coordonnées pour réaliser des actions de suivi indépendant.

Cependant, des tentatives de synergie entre ces différents acteurs demeurent très marginales, à cause entre autres de la méfiance indubitable qui caractérise les relations entre ces acteurs de l’OI, l’incertitude sur la qualité des données produites, les différents agendas poursuivis par chacun des acteurs, l’approche dans la communication des faits et les analyses qui en découlent. Les solutions de remédiation de ces grandes lacunes sont, depuis au moins 10 ans, l’objet de réflexions, d’analyses et de publications diverses.

Parmi les précurseurs de la surveillance indépendante de l’application des réglementations forestières, un groupe d’experts réunis au sein de l’organisation Field Legality Advisory Group (FLAG) a mené des consultations avec l’ensemble des parties prenantes ( secteur privé, administration en charge de la gestion et du contrôle, les organisations de la société civile impliquées dans cette activité, et d’autre personnes ressources) dans et en dehors du bassin du Congo, depuis 2014 dans le but d’analyser de manière holistique les problèmes et les solutions possibles pour relever la qualité et la crédibilité de l’observation indépendante.

Il en est ressorti que l’absence d’espaces d’apprentissage mutuel, de renforcement des capacités, de démonstration des bonnes pratiques, bref d’excellence, serait une cause sous-jacente au manque de concertation, de professionnalisation et d’efficacité observé. D’où l’initiative de la création par FLAG d’un Centre d’Excellence et d’Application au Suivi de la Gestion des Ressources Naturelles (CEAS-GRNE), dédié à la formation en surveillance de la gestion des ressources naturelles.  

Opérationnel depuis 2022 grâce au financement de l’Agence Norvégienne pour la Coopération au Développement (NORAD) dans le cadre du projet « Technologies innovantes pour la lutte contre l’exploitation forestière illégale du bois : mise à l’échelle des plateformes d’identification et de transparence du bois, Composante du bassin du Congo », le CEAS-GRNE propose une formation continue certifiante des praticiens qualifiés en suivi de la gestion des ressources naturelles. 

 Le CEAS-GRNE, Hub d’expertise technique

Ce centre dédié à la formation en surveillance de la gestion des ressources naturelles apparait donc comme l’option la plus convenable dans la région car il répond à la fois aux besoins de consolidation des acquis et d’innovation des techniques, de partage d’expérience, de transfert d’expertise, et de constitution d’une communauté de bonnes pratiques en matière de surveillance de la gestion des ressources naturelles.

De ce fait, le CEAS-GRNE propose des solutions adéquates aux problématiques qui interpellent les actions de suivi et offre par ce biais une symbiose parfaite entre l’innovation, la coordination et la complémentarité en matière de surveillance, pour que les praticiens qualifiés détectent, rapportent les actes illégaux et irréguliers posés dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles et impulsent le changement vers des meilleures pratiques de gestion durable.

Construit par des itinéraires autour de la connaissance de la ressource, la gouvernance et la pratique et l’éthique, le Centre d’excellence assure la satisfaction de ses apprenants grâce à une formation modulable, en fonction des besoins, alternant des cours en présentiel et à distance, non sans oublier les sessions pratiques sur le terrain. L’encadrement y est d’ailleurs assuré par une équipe diversifiée d’hommes et de femmes formateurs et praticiens qualifiés et expérimentés.  La diversité des pays provenance des apprenants dans le Bassin du Congo précédant celle des enseignants, établi petit à petit son ancrage sous régional.

« Le CEAS-GRNE envisage renforcer les capacités des acteurs impliqués dans le suivi des ressources forestières à l’échelle du bassin du Congo. Il se veut par ailleurs être également un espace d’échange entre le milieu académique et le milieu socio-professionnel », Cyrille Bogne Sadeu, Directeur délégué du CEAS-GRNE.

Le Centre d’excellence peut donc se prévaloir la capacité de former des professionnels, qui possèderont à la fois une vision stratégique et une maitrise opérationnelle de surveillance de l’application des lois et règlementations relatives à la gestion des ressources forestières, fauniques, minières, halieutiques et environnementales.

Quid de la formation des apprenants

Depuis le 13 juin 2023, la 2e cuvée d’apprenants a entamé sa formation couplée de cours à distance et en présentiel selon un calendrier bien adapté. Sélectionnés sur la base d’un processus compétitif et rigoureux, une dizaine de professionnels issue d’OSC œuvrant dans le domaine de la GRN  venant du Cameroun, de la République Démocratique du Congo, du Gabon, Congo et de la République Centrafricaine bénéficient de l’expertise d’enseignants et de praticiens chevronnés. « Cette formation me permet de renforcer mes capacités grâce aux différentes thématiques traitées. Chaque jour, à chaque sujet débattu, c’est comme si je découvre de nouvelles sur l’OI. Les cours en présentiel  auxquels nous assistons sont encore plus enrichissants en termes de nouvelles connaissances techniques et pratiques », se réjouit Laurent Yangueta de l’Observatoire de Gestion des Ressources Naturelles et de l’Environnement (OGRNE) en RCA.  

Tel que pour la promotion 1ère promotion déjà opérationnelle dans leurs organisations, plus de 27 cours répartis en 9 modules sont programmés pour structurer les connaissances et les compétences à acquérir et à démontrer. Aussi l’évaluation du savoir, du savoir-faire et du savoir être au terme de cette session conditionnera la certification des compétences des apprenants. 

       Pour rappel, la formation au sein du CEAS-GRNE  se fait par intermittence par des enseignements en présentiel avec un accent sur des suivis personnalisés à distance et sur le terrain. La première phase de la formation qui se déroule en ligne, s‘étale sur un mois avant l’arrivée des apprenants au CEAS-GRNE. Les apprenants sont ensuite réunis pendant 30 jours dans les locaux du Centre pour la phase de la formation en présentiel, afin de favoriser les interactions entre eux et les enseignants et d’assoir les théories apprises. Une période de 60 jours d’apprentissage pratique constituée par un stage (mission d’OI) au sein des organisations d’appartenance des apprenants, et sanctionnée par la production et la présentation d’un rapport de mission d’OI.

spot_img
LIRE AUSSI

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS