Coronavirus: le plan de riposte de la Cemac

Réunis à Brazzaville le 28 mars dernier, les ministres de l’Economie et des finances de la sous-région ont notamment décidé de solliciter l’annulation de la dette, d’injecter 90 milliards de francs CFA dans le tissu économique et relever le niveau des ressources mises à la disposition des banques à 500 milliards de francs CFA.

0
1024
Le plan de riposte de la Cemac

La vitesse avec laquelle le Covid19 se propage dans la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (Cemac), n’est pas sans conséquences pour les économies des six pays (Cameroun, Tchad, République Centrafricaine, Gabon, Congo, Guinée Equatoriale). L’impératif d’agir en urgence a dicté la convocation d’une réunion extraordinaire des ministres de l’Economie et des Finances de la sous-région, à l’initiative du président du Comité de pilotage du Programme des Réformes Economiques et Financières de la Cemac (Pref-Cemac), Denis Sassou Nguesso. D’après le communiqué qui a sanctionné ces travaux, le but de cette réunion était d’évaluer les « incidences économiques et financières du Covid-19 sur les économies de la Cemac et esquisses de solutions ».

Solutions

Nombre de solutions ont donc été prises au cours de la réunion de Brazzaville. Dans le chapitre de la politique monétaire, il s’agit notamment du « déblocage de la somme de 90 milliards de francs CFA qui seront mis à la disposition de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (Bdeac), par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale ( Beac), pour le refinancement des projets des pays de la zone portant sur la lutte contre la pandémie du Covid-19 et le renforcement des systèmes sanitaires nationaux », selon le communiqué publié à la fin des travaux. Dans la même perspective, il a été demandé aux Etats de la Cemac « de soumettre des projets banquables à la Bdeac dans les plus bref délais possibles au bénéfice de nos populations et la Bdeac veillera à la répartition équitable de ces 90 milliards de francs CFA », précise le document. Aussi, avant la tenue de cette réunion, la Bdeac avait déjà décidé de mettre à la disposition de chacun des six Etats membres, de la somme de 500 millions de francs CFA. En outre, les ministres de l’Economie et des Finances ont recommandé aux États de négocier collectivement et d’obtenir « l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures», auprès des institutions de Bretton Woods, notamment le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale. En outre, les ministres de l’Economie et des Finances ont également autorisé la Beac de relever le niveau d’injection des liquidités dans le système bancaire sous régional à hauteur de 500 milliards de francs CFA. Dans la même veine, il est demandé aux Etats membres de « mobiliser les banques nationales en vue d’un plus large financement des entreprises, notamment des Petites et Moyennes Entreprises et les Petites et Moyennes Industrie ». Les pays membres de la Cemac devraient aussi « inciter les banques commerciales à réaménager les échéanciers de leurs créances sur les entreprises affectées par la crise ». Dans cette perspective, précise le communiqué, « la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale est invitée à examiner avec les banques concernées, les assouplissements qui pourraient être apportés à la surveillance prudentielle ». En matière de politique budgétaire, il a été recommandé aux Etats de « poursuivre les efforts de rationalisation et d’efficacité des dépenses publiques, pour mieux faire face à toutes les dimensions de la crise ». Allant dans le même sens, le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, a déclaré au sortir de cette réunion qu’il est grand temps pour les pays de pratiquer une discipline budgétaire plus rigoureuse et une réallocation des ressources en fonction des priorités. La priorité de l’heure étant, a-t-il insisté : « celle de combattre ce virus et soutenir le tissu économique pour éviter les licenciements et autres fermetures des entreprises ».

Par Junior Matock ( Défis Actuels 469)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.