Crise anglophone : trois personnes tuées dans une confrontation entre séparatistes et forces armées à Buea

0
77

Un agriculteur, un chauffeur de taxi et un homme en tenue ont trouvé la mort dans la soirée du jeudi 13 janvier 2022.

- Publicité -

Dans une interaction entre les forces de l’ordre camerounaises et les combattants séparatistes deux habitants et un membre des forces de l’ordre de la ville de Buea ont trouvé la mort. Les victimes vaquaient à leurs occupations respectives lorsque la tragédie est arrivée. L’agriculteur et le chauffeur de taxi se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment lorsque les combattants sont sortis en nombre armés pour faire face aux forces de l’ordre. Selon un témoin sur la scène qui est par ailleurs le frère d’une des victimes, les tombés de guerre ont été pris entre deux feux. Trois autres taxis ont été touchés par balles et un explosif se serait éteint non loin du stade Molyko ou l’équipe du Mali s’entrainait avant leur rencontre prévue contre la Tunisie un peu plus tard. L’identité des tireurs reste pour le moins inconnue mais la ville a pour l’instant repris son calme.

« Suite à l’atmosphère tendue dans la ville, nous avons jugé utile de demander à la Tunisie et à la Gambie d’annuler leurs séances d’entraînement mercredi matin. La situation a été plus tard maîtrisée et je peux rassurer les sélections et les supporteurs présents dans la région qu’ils peuvent tranquillement vaquer à leurs occupations », a déclaré, jeudi, à l’Agence Anadolu, Ledoux Emmanuel Engamba, préfet du département de Fako.

Cette tragédie intervient alors que la Coupe d’Afrique des Nations 2021 bat son aile avec la participation de 24 équipes nationales dont celles du Mali, de la Mauritanie, de la Tunisie et de la Gambie. Toutes issues du groupe F qui séjournent dans la région du Sud-Ouest (Limbé et Buea).

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here