Conseil national de la jeunesse : le mandat du bureau exécutif en voie d’expiration.

0
17

Le 23 novembre 2022, lors d’une conférence de presse tenue à Yaoundé, le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Mounouna Foutsou, a dévoilé le calendrier électoral, du nouveau bureau exécutif .

- Publicité -

La date du 10 décembre 2022, a été arrêtée pour l’élection du nouveau bureau exécutif du Conseil national de la jeunesse. Il a s’agit lors de la conférence de presse, de présenter la liste des opérations qui s’ouvre le 30 novembre. Selon le calendrier, le processus débutera d’abord aux niveaux des communes avec l’élection des membres des bureaux exécutifs, des commissaires aux comptes et des membres des réseaux thématiques au niveau des communes. Ensuite celle des mêmes organes au niveau des départements le 3 décembre et l’élection des membres du bureau au niveau régional le 7 décembre, pour enfin finir avec l’élection des membres du bureau exécutif national et des commissaires aux comptes.

Processus

Selon le ministre Mounouna Foutsou, les équipes de coordination sont mises en place dans chacune des 10 régions et une équipe de veille au niveau central. C’est le personnel du Minjec et des structures sectorielles partenaires, ayant pour mission générale de guider les collaborateurs de terrain dans l’intérêt d’assurer une bonne conduite et le succès de la procédure électorale. Par ailleurs, le conseil prévoit le remplacement du secrétariat permanent par des commissions plus opérationnelles, calquées sur le modèle de la décentralisation ; l’attribution du statut de volontaire aux membres des exécutifs des différents organes, afin de les doter de minimum de ressources de subsistance et d’action dans leurs missions ; la prise en compte des jeunes de la diaspora, avec la création d’un poste de 3eme vice-président à eux dédié ; et la révision à la baisse des effectifs de l’assemblée générale.

Pour faire évoluer le travail, le bureau exécutif du CNJC a créé une plateforme numérique permettant de gérer les associations et les mouvements de jeunesse membres du collège électoral du CNJC. « Cette initiative permettra à coup sûr au Gouvernement, à travers les numéros d’identifiants uniques qui seront générés, d’avoir une parfaite connaissance du mouvement associatif jeune au Cameroun. Ce qui contribuera à la transparence et à la crédibilité du processus de renouvellement des organes du CNJC en cours », indique le ministre.

CNJC : missions et objectifs

Le CNJC est mis sur pieds en 2009 par le gouvernement, ceci pour favoriser le dialogue entre les jeunes, les pouvoirs publics, la société civile, les organismes étrangers et internationaux, et assurer la prise en compte de leurs aspirations et la prise en charge de leurs besoins.

Mettre en synergie les organisations de jeunesse du Cameroun afin d’accroître la créativité des jeunes et d’optimiser leur potentiel d’action et de participation au développement ; jouer un rôle d’interface entre les organisations de jeunesse, les jeunes ou le jeune d’une part, les pouvoirs publics et les institutions internationales agissant sur les sujets relatifs à la jeunesse, d’autre part ; préparer et d’assurer la représentation des organisations de jeunesse ou des jeunes aux concertations locales, nationales et internationales.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.