Allègement de la dette: pourquoi le Cameroun est absent de la liste du Fmi

Selon des sources crédibles, ceci tiendrait au fait que le pays n’est pas encore suffisamment impacté par le Covid19. pour d’autres, le pays serait dans la liste d’attente et son cas sera examiné d’ici à la fin du mois d’avril.

0
1097
Pourquoi le Cameroun est absent de la liste du FMI

Le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a publié le 13 avril dernier une liste de 25 pays donc 19 africains, devant bénéficier de l’allègement du service de la dette, afin de leur permettre de mieux répondre à la crise sanitaire actuelle, le Covid-19. À la suite de la publication de cette liste, une polémique a déclenché au sein de l’opinion, au sujet de l’absence du Cameroun sur cette liste. Mais de l’avis des experts, il n’y a pas matière à se triturer l’esprit. « Je ne comprends pas pourquoi on devrait épiloguer sur le sujet, le FMI a clairement indiqué dans son communiqué que les pays qui bénéficient de cet allègement sont notamment ceux qui sont les plus pauvres et le plus vulnérables », explique Florent P, économiste. « Bien qu’il soit touché par le Covid19, le Cameroun parvient encore à gérer au mieux de ses capacités cette pandémie, et d’ailleurs, le fait de ne pas publier sur cette première liste ne suppose pas que le pays n’en bénéficiera pas, il faut être patient », poursuit la même source. D’ailleurs, Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI a précisé dans son communiqué que cet acte posé à l’endroit des pays les plus vulnérables, va leur permettre de « couvrir leurs obligations en matière de dette envers le FMI pour une première phase au cours des six prochains mois et les aidera à canaliser une plus grande partie de leurs maigres ressources financières vers les secours médicaux d’urgence et autres secours vitaux ». Dans la même perspective, d’aucuns avancent que le FMI essaye dans un premier temps d’apporter son soutien aux pays qui sont mal en point et qui peinent à faire face à cette pandémie. Le journal pan-africain Jeune Afrique, dans un article publié le 7 avril dernier sur son site internet, annonçait que le Cameroun est dans la liste d’attente du FMI, et il est prévu que son cas soit examiné « d’ici à la fin du mois (d’avril ndlr) ». Pour Celestin Bedzigui, économiste, « l’intervention du FMI ne devra être acceptée que si le concours accordé est fait à un taux concessionnel. Ceci veut dire que la récente offre faite à un taux non-concessionnel devrait être repoussée par le gouvernement ».

- Publicité -

Par Junior Matock ( Défis Actuels 473)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here