Riposte au Covid-19: les assureurs injectent 120 millions dans le fonds de solidarité

Le chèque a été remis le 8 mai dernier au ministre de la santé publique, Dr Manaouda Malachie.

0
281
Les assureurs injectent 120 millions dans le fonds de solidarité

Le Fonds Spécial de Solidarité Nationale de la lutte contre le Covid-19 ne cesse de prendre de l’épaisseur. Le 8 mai dernier, c’était au tour de l’Association des Sociétés d’Assurances du Cameroun (Asac) et des responsables de la carte rose d’exprimer leur soutien au gouvernement. L’Asac était représenté par Théophile Gérard Moulong, tandis que le deuxième groupe était conduit par le secrétaire permanent du bureau national, Pierre Didier N’goumou. Les deux groupes ont ainsi remis respectivement un chèque de 120 millions de francs CFA et de 5 millions de francs CFA. Dans son propos de circonstance, le président de l’Asac a souligné que « face à cette situation de crise, les compagnies d’assurance et de réassurance réunies au sein de l’Asac recommandent vivement à la communauté nationale », le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement de la République, ainsi que celles préconisées par l’Organisation Mondiale de la Santé. De plus, en tant qu’acteurs économiques, gestionnaires de la mutualité, les assureurs ont lancé un appel à une réflexion inclusive pour la mise en place de nouveaux mécanismes pouvant favoriser une riposte multisectorielle, plus efficace. Il s’agit de la « création d’un fonds de solidarité dont l’activation soulagerait le budget de l’Etat en cas de catastrophe ou de pandémie », « l’amélioration du plateau technique national en matière de santé par l’évolution de la réglementation permettant l’accès aux investisseurs privés non-médecins ». Dans cette perspective, a précisé Théophile Gérard Moulong, « des groupes d’assurances seraient disposés à construire des infrastructures sanitaires de qualité, dotées de plateaux techniques et de référence. Ce qui viendrait limiter les nécessités d’évacuation sanitaires ». La troisième proposition formulée par les assureurs porte sur « l’amélioration du système national de santé à travers l’accélération de la mise en place effective de la couverture santé universelle à laquelle les assureurs souhaitent être, étroitement associés »

Par Junior Matock ( Défis Actuels 480)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here