Prestation de serment : Tsimi Evouna décrète un férié à Yaoundé

Le délégué du gouvernement invite les chefs d’entreprises à libérer leurs employés pour célébrer l’événement.

0
468
Tsimi Evouna veut une fête populaire

Dans un communiqué de presse signé ce jour, « le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé demande aux employeurs des secteurs publics et privés de bien vouloir accorder de courtes permissions d’absences à leurs employés pour leur permettre de prendre part à la prestation de serment du président élu de la République du Cameroun ». Evénement qui aura lieu ce 6 novembre 2018, à l’Assemblée nationale. Un événement important pour lequel « les populations, les groupes de danse et d’animation, [doivent] ovationner de la plus belle manière leur président en se massant tout le long de l’itinéraire ». Et Gilbert Tsimi Evouna veut voir ses administrés tant à l’aller qu’au retour. L’Assemblée nationale étant située à Ngoa Ekelle, sur le plateau Atemengue. Et pour un événement prévu pour commencer à 11h avec l’arrivée du président de la République au Palais des verres, le protocole d’Etat a prévu la mise en place des populations dès 7h30. Pour une cérémonie de trente minutes. Et un retour au Palais de l’Unité vers 12h30.

La raison du ”férié”

Du coup, si la logique du super maire de Yaoundé est respectée, aucun employé de la ville de Yaoundé ne devra se rendre à son lieu de travail avant le retour de l’ancien nouveau président de la République. Et c’est donc après le passage retour de l’homme, que les populations attendues le long de l’itinéraire pourront se rendre à leurs lieux de service. Les employés n’auront plus qu’à peine deux heures de travail. Si les exigences de rendement imposent aux employés du secteur privé de remplir leurs devoir et mission, il sera difficile de trouver des employés dans les services publics. La tradition voulant qu’en de pareilles situations, s’institue purement et simplement un férié de fait. C’est généralement le cas les 6 novembre (célébration de l’accession à la magistrature suprême du président Biya), les 8 mars (Journée internationale de la femme). Et lorsqu’on a l’aval officiel de la hiérarchie, il est fort à parier que la plupart des bureaux des services publics resteront fermés toute la journée de demain. Avec les réjouissances plus ou moins imposées, tant dans certaines administrations (mairies, maisons du parti, etc) que dans certains domiciles de pontes du régime.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here