Le Gicam s’inquiète du rationnement des devises

D’après le groupement patronal camerounais, ce rationnement se traduit par des délais d’exécution des transferts beaucoup plus longs, le relèvement des coûts de transactions et la complexification des procédures.

0
668
Celestin Tawanba,président du Gicam

Le Groupement Inter Patronal du Cameroun (Gicam) continue de montrer son inquiétude face à la rareté des devises. Le président de l’institution, Célestin Tawamba, l’a fait savoir jeudi 16 mai dernier au cours de l’assemblée générale de tenue à Douala. En effet, célestin Tawamba a déploré le rationnement de fait qui est aujourd’hui imposé aux entreprises dans l’accès aux devises pour le règlement de leurs transactions internationales. « Ce rationnement se traduit par des délais d’exécution des transferts beaucoup plus longs, le relèvement des coûts de transactions et la complexification des procédures », souligne le Gicam.

Le 4 avril dernier lors d’une rencontre avec les banquiers, le président du Gicam avait d’ailleurs indiqué que l’accès aux devises est une préoccupation majeure pour 71 % des membres du groupement dont il a la charge. Le président du Patronat camerounais, avait aussi exprimé l’inquiétude des chefs d’entreprises face à l’épineux problème de pénurie des devises qui, selon lui, « met à mal la crédibilité des entreprises auprès des fournisseurs ».

D’après le Gicam, cette crise de devises a fait décupler les taux de change sur le marché à l’instar de l’euro qui est passé de 655 francs CFA pour 1 euro à 745 francs CFA pour 1euro. Une situation qui, selon les opérateurs économiques, pourrait entrainer une pénurie des produits importés puisqu’ils peinent de plus en plus à payer leurs fournisseurs à l’étranger. En attendant de trouver des solutions viables à ce phénomène qui perdure depuis plus d’un an, le Groupement patronal camerounais a donné mandat au Conseil d’Administration pour suivre avec « une attention toute particulière la question des devises et porter les préoccupations des entreprises y relatives ».

Ghislaine Ngancha (Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here