Fida-Cameroun: plus de 100 milliards investis dans les projets agricoles

Le Fond International du Développement Agricole a évalué ses activités au Cameroun le 22 juillet dernier à Douala, en présence du ministre de l’Agriculture Gabriel Mbairobe.

0
257
Plus de 100 milliards investis dans les projets agricoles

Le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (Minader), Gabriel Mbairobe,   a récemment pris part à Douala, au conseil d’administration du Fond International du Développement Agricole (Fida). L’objet de ces assises portait sur l’évaluation des   programmes de cet organisme au   Cameroun. Lesquels ont pour but «   d’aider le Cameroun à construire une   agriculture durable à travers le   développement des filières telles que   le riz, l’oignon, augmenter les revenus   des producteurs, créer des emplois,   autonomiser les jeunes et les femmes   par les activités génératrices de   revenus ».   Au cours de ces travaux, le Minader a souligné que dans le cadre de la coopération avec le Cameroun, les   interventions du Fida sont estimées à   plus de 100 milliards de francs CFA.   Celles-ci ont notamment permis de :   « lutter contre la pauvreté dans   plusieurs régions du Cameroun et   surtout d’éradiquer la faim en milieu   rural ».   Aussi, dans l’optique de rendre plus   efficace les actions du Fida au   Cameroun, le chef de la délégation   Hisham Mohamed Badr a indiqué que   des discussions vont se poursuivre   avec les acteurs du secteur agricole, à   l’effet de mieux orienter les projets et   interventions du Fida au Cameroun.   Il convient de souligner qu’au cours   des cinq dernières années, cette   institution a injecté plus de 60   milliards de francs CFA dans une   dizaine de projets et programmes au   Cameroun.   Par ailleurs, au cours de la période   allant de 2007 à 2017, le Fida a   apporté un financement à six projets   de développement rural menant des   activités dans sept régions –   Extrême-Nord, Nord, Nord-Ouest,   Ouest, Centre, Sud et Littoral. La   contribution du FIDA, s’élevant à 84,2   millions de dollars soit environ 50   milliards.   Notons que c’est en novembre   dernier que le Fida planchait sur la   stratégie 2019-2024 dans la ville   d’Ebolowa, chef-lieu de la région du   Sud. Celle-ci consistait à mettre sur   pied un nouveau programme de   coopération avec le Cameroun, au   profit des entrepreneurs agricoles. Le   ministre délégué auprès du Minader,   Clémentine Ananga Messina, déclarait   à cette occasion qu’il est question de   baliser « une nouvelle prospective à   savoir l’élaboration d’une nouvelle   plateforme qui va déterminer les   nouveaux défis, ce qui va nous   permettre d’avoir une sorte de cadre   logique ».   Les projets de développement   appuyés par le Fida au Cameroun   visent à accroître les opportunités   pour les ruraux pauvres,   d’entreprendre des activités durables   et rémunératrices à la fois sur les   exploitations et en dehors des   exploitations agricoles.

Par Junior Matock ( Défis Actuels No 405)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here