Presidentielle: Jean Kuete à la tête de l’equipe campagne du RDPC

Le parti au pouvoir a désigné les responsables régionaux des commissions de campagne de son candidat.

0
584

Au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), on ne change pas l’équipe qui gagne. Dans une note signée du 29 août 2018 par Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central du parti au pouvoir a rendu publique la liste des présidents et vice-présidents des commissions régionales de campagne du candidat du parti à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. A quelques exceptions près, le parti de Paul Biya a pris les mêmes pour recommencer.

Et la grande nouvelle est la confiance retirée à Yang Philemon. Le Premier ministre n’a pas été conduit à la direction de campagne du candidat sortant. Lui qui avait assuré cette mission en 2011, suivant une tradition ainsi faite. Ainsi, Peter Mafany Musongue avait dirigé la campagne de Paul Biya. Cette fois-ci, le Premier ministre ne jouera pas les premiers rôles. Yang Philemon a été relégué à sa région natale. L’homme présidera la commission régionale de campagne pour le Nord-ouest. Paul Biya a-t-il libéré un Yang Philemon déjà très occupé par la crise dans les régions du Nord-ouest et du sud-ouest ? Rien n’est moins sûr, tant l’heure semble être au repli sur les plus proches collaborateurs tant professionnels que sociologiques. A en croire La Lettre du continent, la direction de campagne de Paul Biya a été confiée cette fois-ci à Samuel Mvondo Ayolo, nommé directeur du cabinet civil depuis le 2 mars dernier. Le ton avait déjà été donné lors du dépôt de la candidature du président sortant. Si Jean Nkuété avait porté le dossier, c’est son accompagnateur qui avait joué le rôle de mandataire. Toujours est-il que l’organisation de la campagne est signée de Jean Nkuété à qui le président national du parti au pouvoir a confié la supervision générale des opérations de campagne. mais comme de tradition, Paul Biya devrait lui-même désigner son directeur de campagne. Lequel pourra être un de ses proches collaborateurs, en l’occurrence le Premier ministre, comme le veut une certaine tradition.

Pour le reste, les mêmes noms reviennent. Avec notamment Mohammadou Abbo Ousmanou contrôle l’Adamaoua, secondé par Théophile Baoro. Dans le Centre, Jean Bernard Ndongo Essomba est reconduit, mais avec comme vice-président Pauline Irène Nguene, ministre des Affaires sociales, qui arrive pour la première fois à ce niveau. A l’Est, Bernard Wongolo est l’heureux élu, secondé par Joseph Le ; pendant qu’à l’Ouest, le sultan Mbombo Njoya garde le poste, avec comme vice-président Emmanuel Nzete, le délégué du gouvernement. Egalement, Peter Mafany Musongue qui avait déjà assuré la tâche au sommet, retourne également dans le Sud-Ouest.

NB: Article mis à jour le 3 septembre

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here