Suisse-Cameroun: Embolo crucifie le Cameroun et se fait maudire à Yaoundé

Ambiance dans un fan club de Lions indomptables à Olembe, un quartier de Yaoundé.

0
34

 » Embolo est maudit jusqu’à sa 18ème génération », s’est révolté un fan des Lions indomptables, frustré que le Camerounais d’origine soit le buteur assassin pour la Suisse dans cette rencontre qui  » comptait beaucoup pour le Cameroun  ». La seconde mi-temps vient de commencer et le Cameroun qui menait au jeu lors des quarante-cinq premières minutes, vient d’encaisser. Un but du Camerouno-suisse Embolo.  » Voilà un gars qu’on devait avoir dans notre sélection, mais on l’a laissé jouer pour la Suisse et c’est lui qui nous crucifie », regrette un observateur avisé.
Malgré cette avance au score de la Nati, les Supporters des Lions indomptables réunis ici à Olembe par Yaoundé, y croient. Mais un remplacement est annoncé. Choupo Moting cède sa place à Vincent Aboubakar :  » Pourquoi remplacer Choupo? »s’interroge un fan.  » Et pourtant il anime beaucoup l’attaque », réagit un autre. Rigo n’est pas au courant.  »Attendons de voir. C’est souvent un bon joker », se ravise-t-il.

- Publicité -


Il n’en sera rien. La déception est perceptible sur les visages. Ils étaient une cinquantaine d’inconditionnels des Lions indomptables à avoir opté de regarder le match ensemble au quartier Olembe à Yaoundé. Supporters organisés qu’ils sont.  »Nous aimons regarder les matchs des Lions en groupe, autour d’une bière. La réussite n’était pas au rendez-vous ce jour », admet un d’entre eux. Si Embolo est mal vu par certains  », le temps n’est pas à la recherche d’un bouc-émissaire ; nous n’avons pas démérité, mais il nous a manqué de la réussite », se montre fair-play Éric Mbia, capitaine du fan club.


Pas question de se décourager :  » ce n’est qu’un premier match ; il faut seulement le sélectionneur tire les leçons de cette défaite pour mieux préparer le prochain match car nous jouons le dernier match contre le Brésil et ce ne sera pas facile », entrevoit Mbida Messi. De toutes les façons,  » le président Samuel Eto’o a dit que nous avons sept matchs en Coupe du monde, et ici, nous nous sommes préparés pour sept matchs », croit fermement Martin Mvogo, le président de ce club des supporters des Lions indomptables.


Le Cameroun aura eu son temps de  »gloire » qu’il n’a pas mis à profit : la première mi-temps. Multipliant des offensives restées stériles. Il faudra attendre le match contre la Serbie pour savoir si le séjour camerounais peut se prolonger au-delà du premier tour.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.