Fecavolley : L’Assemblée générale à problèmes n’a pas eu lieu

Redoutant une interdiction des autorités, l'exécutif sortant a opté pour un '' repas familial'' avec la presse. A l'occasion, l'homme a réaffirmé son intention d'aller au bout de ce que ses adversaires considèrent comme un '' passage en force ''.

L‘Assemblée générale extraordinaire de la Fédération camerounaise de volleyball (Fecavolley) prévue ce 27 décembre 2022 n’a pas eu lieu. Le Conseil d’administration a ténu une réunion nuitamment pour convenir du report des assises à une date ultérieure. Se ravisant de l’état des tensions entre factions en conflit, mais aussi, une source renseigne que le ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep) n’a pas donné son onction aux travaux de Mbalmayo. Le gouverneur du Centre ayant assujetti la signature de la déclaration de manifestation publique aux fédérations sportives civiles nationales, à l’approbation des démembrements du Minsep et pour le cas d’espèce, la crise avait été portée auprès de Narcisse Mouelle Kombi. Lequel n’y a pas encore officiellement réservé une suite, mais aurait accordé une attention particulière à cette saisine. Lui qui a de la peine à obtenir les justificatifs des fonds publics mis à la disposition de la Fecavolley pour les besoins des équipes nationales de la discipline.

- Publicité -

Faute de pouvoir effectuer le passage en force qu’il a engagé, Julien Serge Abouem, le président sortant de la Fecavolley, s’est contenté d’offrir un  » repas familial » au Bois Sainte Anastasie à Yaoundé, réunissant des membres de la fédération et des journalistes. A l’occasion, le patron de la Fecavolley a justifié le faux rendez-vous de Mbalmayo par  » l’ambiance qui prévalait ». Pour l’homme,  » nous sommes en fin d’année; c’est des périodes de réjouissances. Pourtant, il se fait que des gens se sont organisés pour nous empêcher de travailler’‘.

Bras de fer

Cependant, le président sortant de la Fecavolley n’entend pas capituler devant l’adversité:  » Nous avons profité de ce repas familial pour écrire une correspondance à Monsieur le ministre des Sports et de l’éducation physique. Cette correspondance sera déposée aujourd’hui (mardi, Ndlr) pour lui donner la position de la Fédération Camerounaise de Volleyball sur les problèmes juridiques auxquels nous faisons face », a annoncé le président sortant.  » Ces problèmes juridiques concernent l’action de la tutelle, le droit applicable en matière de statuts et je voudrais redire haut et fort que la Fédération Camerounaise de Volleyball est gouvernée par ses statuts de novembre 2022 », a-t-il ténu à préciser. Convaincu que  » ce sont ces seuls statuts qui sont en vigueur par la Loi ».

En clair, même s’il concède de calmer le jeu, Abouem n’entend pas céder. Même s’il assure ne pas vouloir faire les bras de fer avec la tutelle, le successeur de Majorée Timba souligné que,  » il faudrait tout simplement que chacun joue son rôle  ». Face à la crise, le ministre de tutelle avait d’abord suspendu le processus électoral en novembre dernier, avant d’autoriser sa reprise le 17 décembre. Et deux jours après, l’exécutif sortant a convoqué l’AG du 27 décembre.

L’homme qui est à la tête de la Fecavolley depuis 2013 tient à aller au bout de ses ambitions.  » Il ne faut pas baisser les bras. Il faut continuer à performer parce que c’est sur ce terrain qu’on nous attend. Il faut tourner le dos à la délation et travailler plus que jamais pour que nous continuions à faire du Volleyball cette discipline que nous aimons. Une discipline parmi les meilleures au Cameroun et pourquoi pas dans quelques années d’atteindre nos objectifs finaux  à savoir se hisser dans le top 10 mondial », a souligné l’homme qui veut se représenter.  » Nous ne souhaiterons même pas aller devant les juridictions. Mais, vous comprendrez que si cela est nécessaire, nous sommes une association et nous allons défendre les intérêts de notre association », prévient-il.

Sur le même sujet:

Fédérations sportives : L’autorité étatique coince les fraudeurs

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.