jeudi, juillet 25, 2024
spot_img
AccueilSociétéMora-Dabanga-Kousseri : 200 milliards de FCFA pour la reconstruction de la route

Mora-Dabanga-Kousseri : 200 milliards de FCFA pour la reconstruction de la route

Ce financement de la Banque mondiale constitué d’un crédit de l’IDA d’un montant d’environ 168 milliards de FCFA et d’un don d’environ 30 milliards de FCFA comporte un financement rétroactif permettant le démarrage immédiat des travaux, en attendant le déblocage effectif des fonds.

Selon un communiqué du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, rendu public le 30 juin dernier, la Banque mondiale a approuvé un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) pour la reconstruction de la route Mora-Dabanga-Kous séri longue de 205 kilomètres. Il s’agit, apprend-on, d’un montant de 280 millions de dollars, soit environ 168 milliards de FCFA, et un don de 50 millions de dollars (environ 30 milliards de FCFA).

Lire aussi : Nationale n°1 : Mora-Dabanga-Kousseri, des travaux en régie pour maintenir de la circulation

Outre l’ouvrage principal, ce montant total d’environ 200 milliards servira à la réalisation des infrastructures socio-économiques de base pour améliorer le bienêtre des populations et assurer leur résilience aux conséquences des inondations. Il est prévu dans le cadre des travaux l’aménagement, plus de 200 kilomètres de routes communales, la construction des ouvrages de gestion des eaux, des infrastructures communautaires, entre autres.

Faut-il l’indiquer, pour la réalisation de ce projet qui s’inscrit dans la mise en œuvre du Projet pour l’amélioration de la connectivité, la résilience et l’inclusion économique le long du corridor routier MoraDabanga-Kousséri (Parci) dans la région de l’Extrême-Nord, le gouvernement bénéficie d’un financement rétroactif qui est entré en vigueur à partir d’hier [1er juillet]. En clair, le financement rétroactif est un procédé de financement qui permet au bénéficiaire d’un prêt dont le délai de décaissement est prévu dans six mois environ, d’anticiper sur l’acquisition des fonds. Le financement rétroactif n’excède pas 10% du financement.

Lire aussi : Route Mora-Dabanga-Kousseri : la Banque Mondiale aux côtés de l’Etat.

Pour le cas du projet de la reconstruction de la route Mora-Dabanga-Kousséri, il s’agit pour le Cameroun de disposer d’un montant pour le démarrage des travaux sur un linéaire de 25 kilomètre sur la section Mora Dabanga. Censés démarrés au second semestre de l’année en cours, les travaux de reconstruction de la route Mora-DabangaKousséri- route en très mauvais, dit-on-, ont été mis en régie par le Mintp. Il était donc question pour les équipes-régionales et départementales-de ce dernier département ministériel de maintenir la circulation sur cette route de la nationale numéro 1 durant la saison de pluies.

Source : Défis Actuels n°782 du lundi 03 au 05 juillet 2023

spot_img
LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN KIOSQUEspot_img

LES PLUS RECENTS