Coupe du monde 2022 : qui sont les adversaires du Cameroun ?

0
123

Zoom sur les trois pays que le Cameroun affrontera au premier tour.

- Publicité -

Le tirage au sort effectué le 1er avril dernier a placé le Cameroun dans le groupe G, avec comme adversaires de la phase de groupe, la Serbie, la Suisse et le Brésil. En partie un remake de la dernière Coupe du monde. En phase de groupe, le Brésil avait joué la Serbie et la Suisse; et a rencontré le Cameroun à la même étape à domicile en 2014. Un groupe apriori prenable pour le Brésil qui avait battu la Serbie (2-0). En cinq rencontres de Coupe du monde, le Brésil s’est montré supérieur à la Serbie (ex Yougoslavie). Après avoir été battu en 1930 (1-2), la Seleçao a été plus forte en 1950 (2-0), puis les deux adversaires se sont neutralisés en 1954 (1-1) et en1974 (0-0), avant que le Brésil ne reprenne l’avance en 2018. La Suisse, elle, est un adversaire qui complique toujours la vie au puissant Brésil. Les deux pays se sont déjà rencontrés deux fois en Coupe du monde : En 1950, la partie s’était soldée par un nul de 2-2, et il y a quatre ans les deux s’étaient séparés par 1-1. Le Cameroun, lui, est une proie facile pour le Brésil. En 1994 aux Etats-Unis, la sélection au river de avait infligé un 3-0 aux Lions indomptables. En 2014, c’était le même écart, mais le Brésil en avait ajouté un et le Cameroun avait pu trouver le chemin des filets adverses une fois. Seule la sélection U23du Cameroun avait sauvé l’honneur en2000.

Au classement FIFA, le Brésil a pris la tête depuis le 31 mars. La Suisse pointeau 14ème rang, alors que la Serbie est 25ème. Le Cameroun est le dernier du groupe en pointant au 37ème rang. Mais sur le terrain, la réalité n’est pas toujours cela. La Serbie a surpris le Portugal dans la campagne éliminatoire en l’accrochant à l’aller (2-2), avant de le battre au retour (1-2), obligeant le pays de Cristiano Ronaldo à aller chercher la qualification dans un match de repêchage. Au football, rien n’est joué d’avance. Même s’il admet que « c’est un groupe difficile», Tite, le sélectionneur du Brésil, estime qu’« On ne peut pas parler de groupe de la vie ou de la mort ; c’est la même chose qu’à Russie 2018. Il manque juste le Costa Rica ! Il y a la Serbie et la Suisse, à savoir les équipes qui ont barré la route à l’Italie et au Portugal, mais aussi le Cameroun, qui est une équipe très solide de l’école africaine», a-t-il commenté.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here