Cybercriminalité : le Minpostel poursuit la sensibilisation auprès des jeunes

0
101

Minette Libom Li Likeng a profité de la célébration de la Journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques le 31 mars 2022, pour échanger avec les élèves du Collège Iponi à Yaoundé.

- Publicité -

La ministre des Postes et Télécommunications ne lèvent pas le pied dans la lutte contre la cybercriminalité au Cameroun. Minette Libom Li Li-keng poursuit la sensibilisation, notamment chez les plus jeunes. La célébration de la Journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques le 31 mars dernier a donc été une autre occasion idoine pour le membre du gouvernement. Et cette fois, c’est au Groupe scolaire Iponi sis au quartier Mendong à Yaoundé, que la ministre s’est rendue pour une rencontre qui cadre avec la Campagne Nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et, sensibilisation à l’usage responsable des réseaux sociaux, engagée en août 2020.

Face aux jeunes élèves et leurs encadreurs, Minette Libom Li Likeng a insisté sur l’objectif de cette campagne qui est à sa troisième édition et qui vise à mobiliser toutes les couches sociétales dans la lutte contre la cybercriminalité. De nombreuses activités ont ainsi été menées avec le concours des responsables du Minpostel et des ambassadeurs de bonne volonté, pour faciliter la compréhension des plus jeunes. Notamment : des causeries éducatives, des jeux et autres activités avec les élèves de cet établissement hôte et autres jeunes, sur l’utilisation citoyenne des réseaux sociaux. La ministre a ensuite procédé à la distribution d’affiches informatives pour assurer la campagne d’affichage dans les institutions publiques et établissements d’enseignement, sur l’ensemble du territoire national.

Les jeunes, premières victimes, mais aussi responsables de ces entraves sont invités à devenir des «internautes patriotes, qui œuvrent pour le développement de leur pays ». « Nous appelons à la mobilisation de tous, élèves, collégiens, étudiants, jeunes, adultes, hommes, femmes, à faire un usage responsable des réseaux sociaux. D’où l’importance de la sensibilisation prescrite par le Chef de l’Etat », a rappelé la ministre des Postes et Télécommunications. Notons que d’après l’Agence Nationale des TIC (Antic), les actes de cybercriminalité ont coûté plus de 12 milliards de francs CFA à l’économie camerounaise en 2021.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.