Fécafoot-Lfpc : La riposte de Semengue à Mbombo Njoya

Le président de la Ligue vient de répondre à sa hiérarchie.

0
300

C’est la réponse du berger à la bergère. Le général Pierre Semengue n’a pas attendu que le fer se refroidisse pour réagir à la suspension de l’institution qu’il dirige, par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Dans un communiqué de presse, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) « invite l’ensemble des membres [de l’instance] à rester came, à ne pas se laisser distraire, à poursuivre sereinement, auprès du secrétaire général, leurs opérations d’engagements aux compétitions de la saison 2019-2020 pour lesquels les organes travaillent actuellement pour un démarrage imminent ». de même qu’il “invite les partenaires de la Ligue à continuer leur collaboration en toute tranquillité ».

Après avoir dénoncé l’ostracisme dont il a été l’objet, en sa qualité de membre de cette instance, de par sa fonction de président de la Lfpc. Le général Semengue voit en cette décision, « des représailles suite à la saisine par la ligue, des organes et juridictions compétents pour contester les résolutions de l’Assemblée générale de la Fécafoot du 26 juillet dernier ». On sait que l’homme que la Fécafoot préparait pour être son président d’honneur, a anticipé en désactivant la « bombe » qui devait l’évincer de la tête de la Lfpc. Lui que les textes de la Fécafoot écarte de la tête de la Ligue (parce qu’âgé de plus de 75 ans), d’nonce la «discrimination » que condamne la Fifa.

La guerre est ouverte, et s’annonce longue, tant la chaque partie détient des cordes solides pour s’y engager.

Ci-dessous, le communiqué de Pierre Semengue

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here