Fécafoot : la FIFA maintient Seidou Mbombo Njoya

Un jour après la décision du tribunal arbitral du Sport (TAS) annulant l’ensemble du dernier processus électoral à la Fécafoot, la FIFA a pris la résolution de donner un moratoire au comité exécutif déchu.

0
296
Siège-du-TAS

Dans un verdict rendu ce 15 janvier 2021, le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a annulé la décision du 12 décembre 2018 prise par le Comité de normalisation, proclamant la victoire de l’équipe de Séidou Mbombo Njoya au terme du processus électoral de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), ainsi que toutes les autres décisions consacrant les élections aux niveaux décentralisés de la Fécafaoot. Donnant ainsi raison à As Olympique Meiganga qui avait, pour le compte de l’Association des clubs de football amateur (ACFAC), attaqué le processus électoral mené par Me Dieudonné Happi, d’abord auprès de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), avant de poursuivre au TAS.

Qui perd gagne

La balle est donc remise au centre. Mais c’est à un jeu à qui perd gagne que le TAS a soumis le football camerounais. Certes il n’y aura pas un 3ème Comité de normalisation, tel que souhaité par le demandeur ; mais le TAS a rejeté la requête pour le rappel du comité exécutif de 2009. Ce qui aurait marqué le retour de John Begheni Ndeh, en tant qu’ancien 1er vice-président d’Iya Mohammed. Rien ne changera donc. Séidou Mbombo Njoya restera en poste à Tsinga jusqu’à l’organisation d’une nouvelle élection. La FIFA l’a annoncé samedi soir dans une lettre adressée à la Fécafoot, répondant à sa saisine la veille par le secrétaire général de la Fécafoot qui souhaitait comprendre le sens de la disposition 235 de la sentence du TAS. « Compte tenu des circonstances du cas en question, et pour les motifs retenus par le TAS, la FIFA considère également que tant le ratio legis des dispositions applicables que la nécessité d’assurer une continuité service jusqu’aux nouvelles élections à organiser dans les meilleurs délais, justifient de laisser aux organes actuellement en place le soin d’assurer l’intérim de la Fécafoot », écrit Fatma Samoura la secrétaire générale de la FIFA.

Giani Infantino s’appuie sur le TAS pour maintenir Séidou Mbombo Njoya en poste

Cependant, « La FIFA tient…à ce que les décisions du TAS soient exécutées dans les plus brefs délais et n’entend ainsi prendre aucune nouvelle décision en l’Etat». Mais «la FIFA tient à préciser que le mandat exceptionnel ainsi accordé aux organes actuellement en place sera strictement encadré par la FIFA ». Un encadrement qui consistera à restreindre le travail du Comité exécutif en place « aux tâches permettant d’assurer la continuité des affaires courantes et celles liées à la finalisation à brève échéance du processus d’adoption des statuts et textes réglementaires requis et l’organisation de nouvelles élections ». Pour toute autre tâche jugée importante, il faudra recourir à Zurich qui annonce un prochain texte devant clarifier les « limites concrètes » de l’actuel mandat.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.